CRÉEZ VOTRE AUTO-ENTREPRISE EN LIGNE

Devenir Auto-Entrepreneur n’a jamais été aussi simple !

Formalités réalisées par nos experts

Conseils personnalisés

+ 1 000 clients satisfaits

Formalités réalisées par nos experts

Conseils personnalisés

+ 1 000 clients satisfaits

Formalités réalisées par nos experts

Conseils personnalisés

+ 1 000 clients satisfaits

Vos formalités de création auto-entrepreneur simplifiées grâce à nos experts.

Faites-vous accompagner pour simplifier les démarches de création de votre micro-entreprise ! Remplissez notre formulaire de création auto-entrepreneur (cerfa P0) en quelques clics et recevez votre n° SIRET rapidement. Vous bénéficiez de conseils d’experts pour démarrer du bon pied votre activité auto-entrepreneur et nous nous chargeons de toutes les formalités de création de votre auto-entreprise !

Comment devenir auto-entrepreneur avec Mon-AutoEntreprise.fr ?

Le partenaire référent qui simplifie le quotidien des Auto-Entrepreneurs.

Une équipe d’experts du statut auto-entrepreneur vous accompagne de A à Z dans la création, la gestion et le développement de votre micro-entreprise. N’avancez plus seul dans la jungle entrepreneuriale !

Foire aux Questions

Toutes les réponses aux questions les plus fréquentes lors de la création d’une micro-entreprise !

Quel est le coût de l'inscription au régime Auto-Entrepreneur ?

Depuis le 1er janvier 2016, les personnes relevant du régime Micro-entrepreneur sont dans l’obligation de procéder à leur formalité d’immatriculation par voie dématérialisée (art. R. 123-5- 1 du C.Com. et décret d’application n° 2015-731 du 24 juin 2015). Si vous décidez de procéder seul(e) à votre déclaration de création d’Auto-Entreprise en ligne, via les sites officiels, vous n’aurez aucun frais à payer. Si vous vous rendez au Centre de Formalités des Entreprises (CFE) compétent pour votre activité, celui-ci pourra dans certains cas vous faire payer des frais d’accompagnement.

Mon-AutoEntreprise.fr vous propose un accompagnement complet pour vous assurer que l’immatriculation de votre Auto-Entreprise soit faite correctement et rapidement auprès du Centre de Formalités des Entreprises, vous assurant ainsi d’éviter le rejet de votre dossier et les tracas administratifs. Nos experts se chargent de toutes vos formalités de création, vous bénéficiez également de conseils personnalisés,et nous vous informons des aides et obligations applicables au régime Auto-Entrepreneur. Nos formules d’accompagnement varient de 39 à 99€.

Pour en savoir plus sur nos tarifs, suivez ce lien.

Puis-je devenir Auto-Entrepreneur ?

Le statut d’Auto-Entrepreneur est accessible à toutes personnes physiques, c’est-à-dire à tous les résidents français, de nationalité française ou européenne ou étrangère (à condition de disposer d’un titre de séjour autorisant la personne à travailler sur le territoire français), qui désirent exercer une activité commerciale, artisanale ou libérale, à titre principal ou à titre accessoire (en complément d’une autre activité).

Certaines activités ne peuvent pas être exercées sous le statut Auto-Entrepreneur :

  • Les activités agricoles (pour lesquelles le chef d’entreprise est affilié à la MSA)
  • Les activités relevant de la TVA immobilière : marchands de biens, lotisseurs, agents immobiliers, etc.
  • Les activités artistiques qui dépendent de la Maison des Artistes ou de l’Agessa (rémunération par des droits d’auteur)
  • La location d’immeubles non meublés ou professionnels
  • Les activités libérales réglementées lorsque le dirigeant ne relève pas de la CIPAV ou de la Sécurité Sociale des Indépendants pour la retraite, notamment :
    • Les professions juridiques et judiciaires : notaires, officiers ministériels, publics et des compagnies judiciaires (avoués près les cours d’appel, huissiers de justice, commissaires-priseurs judiciaires, etc.), avocats
    • Les professions de la santé : médecins, chirurgiens-dentistes, pharmaciens, sages-femmes, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures-podologues, orthophonistes, orthoptistes, vétérinaires, etc.
    • Les agents généraux et d’assurances
    • Les experts-comptables et commissaires aux comptes, etc

Pour savoir si vous pouvez devenir auto-entrepreneur, n’hésitez pas à contacter nos experts ici !

Puis-je cumuler l’Auto-Entreprise avec une autre activité (salarié, dirigeant de société, etc.) ?

Il est tout à fait possible de créer une Auto-Entreprise en complément d’une autre activité. Il existe cependant des règles à respecter pour pouvoir cumuler plusieurs activités :

  • Vous ne pouvez pas créer plusieurs Auto-Entreprises en même temps (ou une Auto-entreprise et une Entreprise Individuelle classique), mais vous pouvez déclarer plusieurs activités différentes au sein d’une seule et même Auto-Entreprise.

Vous ne pouvez pas cumuler Auto-Entreprise et société dans certains cas :

    • Si vous êtes déjà gérant majoritaire dans une SARL
    • Si vous êtes gérant associé unique dans une EURL (ou SARL Unipersonnelle)
    • Le cumul avec un autre statut que les deux précédemment cités est possible (président de SA, SAS ou SASU, simple associé dans une société)

Vous ne pourrez pas cumuler Auto-Entreprise et salariat dans certains cas précis :

    • Si votre contrat de travail vous l’interdit (clause d’exclusivité, de non-concurrence, etc.)
    • S’il existe des dispositions spécifiques liées à votre secteur d’activité
    • Si vous avez un statut particulier (fonctionnaire, militaire, etc.)

Pour savoir si vous pouvez cumuler votre activité salariée avec un statut d’Auto-Entrepreneur, n’hésitez pas à nous contacter ici !

Combien de temps faut-il pour obtenir son numéro SIREN/SIRET et recevoir son extrait K-Bis ?

L’Insee est l’organisme qui va vous attribuer votre numéro SIREN/SIRET. Vous recevrez dans un délai de 5 à 30 jours suivants la déclaration de création de votre auto-entreprise un Avis de Situation au Répertoire Sirene mentionnant la date de début d’activité de votre auto-entreprise, l’activité principale exercée dans l’entreprise sous son libellé générique (et le code APE correspondant), l’adresse du siège de l’auto-entreprise et vos numéros SIREN/SIRET.

Si vous exercez une activité artisanale, vous recevrez également un extrait d’immatriculation au Répertoire des Métiers, appelé extrait D1P.

Si vous exercez une activité commerciale, vous recevrez dans ce cas un extrait d’immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS), appelé extrait K (l’extrait K-Bis étant réservé aux sociétés).

Pour obtenir rapidement votre numéro SIREN/SIRET, faites-vous accompagner par nos experts !

Quels sont les seuils de chiffre d’affaires à respecter pour bénéficier du régime Auto-Entrepreneur ?

Les seuils de chiffre d’affaires du régime auto-entrepreneur ont été fortement augmenté depuis le 1er janvier 2018.

Les seuils à respecter dépendent de la nature de l’activité exercée :

  • Vente de marchandises : 170 000 €
  • Prestation de services artisanale ou commerciale : 70 000 €
  • Prestation de services libérale : 70 000 €

Il est important de préciser que cette augmentation des seuils du régime auto-entrepreneur n’a pas été accompagnée de l’augmentation des seuils concernant la franchise en base de TVA. Ainsi, les seuils de TVA restent inchangés :

  • Vente de marchandises : 82 800 €
  • Prestation de services artisanale ou commerciale : 33 200 €
  • Prestation de services libérale : 33 200 €

Pour connaître les seuils applicables à votre activité, contactez nos experts ici !

Quelles charges vais-je devoir payer en Auto-Entreprise ?

En tant qu’auto-entrepreneur, vous allez avoir différentes charges : cotisations sociales, impôt sur le revenu, CFE, taxes pour frais de chambres consulaires, contribution à la formation professionnelle, assurances, compte bancaire, achats de marchandises, etc.

Attention, les charges ne sont pas déductibles lorsque vous optez pour le régime Auto-Entrepreneur, et vos cotisations sociales, impôts et autres taxes sont donc calculés sur la base du chiffre d’affaires et non d’un bénéfice.

Voici les taux de cotisations sociales des Auto-Entrepreneurs en 2019 :

  • Vente de marchandises : 12,8% du CA
  • Prestation de services artisanale ou commerciale : 22% du CA
  • Prestation de services libérale : 22% du CA

Depuis le 1er janvier 2019, l’ACCRE a été étendue à tous les nouveaux créateurs. Cette aide vous permet de bénéficier de taux réduits pendant les 3 premières années d’activité. En savoir plus sur l’ACCRE (ou exonération de début d’activité).

A cela s’ajoute :

  • La taxe pour frais de chambre consulaire
  • La contribution à la formation professionnelle
  • L’impôt sur le revenu
  • La Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) qui est fixée forfaitairement indépendamment du chiffre d’affaires (exonération la 1ère année d’activité)
  • Les frais de souscription à un compte bancaire dédié à l’activité d’auto-entrepreneur (même si ce n’est pas obligatoirement un « compte pro »)
  • Les frais d’assurance professionnelle (responsabilité civile professionnelle, décennale, etc.)

Pour en savoir plus sur les charges des micro-entrepreneurs, consultez notre article sur le sujet !

Quelles sont les obligations comptables en auto-entreprise ?

Le régime de l’auto-entreprise est un régime ultra-simplifié. Ainsi, vos obligations comptables sont limitées, vous n’aurez pas de bilan à produire à l’administration fiscale et de ce fait vous n’aurez pas besoin de faire appel à un expert-comptable.

En tant qu’auto-entrepreneur, votre seule obligation comptable est de tenir un livre des recettes et un livre des achats. C’est un document qui fait apparaître dans l’ordre chronologique vos recettes et vos achats en indiquant la date, la nature de l’opération, le montant et le moyen de paiement.

En dessous d’un certain seuil de chiffre d’affaires, vous serez également exonéré de TVA, c’est ce que l’on appelle le régime de Franchise en Base de TVA. Vous n’aurez donc pas de déclarations de TVA à faire. Cela implique que vous ne pourrez pas non plus récupérer la TVA sur vos achats.

N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir davantage concernant vos obligations comptables.

Puis-je continuer à percevoir mes indemnités chômages en étant auto-entrepreneur ?

Les demandeurs d’emploi indemnisés ont la possibilité de cumuler leurs Allocations de Retour à l’Emploi et les revenus de l’activité d’auto-entrepreneur. Il existe cependant des règles de cumul, vous ne bénéficierez pas de l’intégralité de vos indemnités chômages, un complément vous sera versé en fonction des revenus que vous vous dégagez avec l’auto-entreprise. Pour en savoir plus concernant les modalités de versement de vos allocations de retour à l’emploi, nous vous invitons à vous rapprocher de votre agence Pôle Emploi.

Vous avez également la possibilité de demander le versement de 45% de vos droits restant au titre de l’assurance chômage : cette aide est appelée l’ARCE. Si vous optez pour cette solution, Pôle Emploi vous versera en 2 fois 45% du total de vos indemnités restantes.

Vous avez toujours des questions ? Nous vous répondons avec plaisir !

Nos partenaires et soutiens

Ils parlent de nous…

Les avis de nos clients

Au départ un peu réticente à l’idée de travailler avec l’équipe de “Mon-autoentreprise.fr”, j’ai été agréablement surprise de leur efficacité et professionnalisme… je les recommande vivement !!!! 
Merci beaucoup !

Sarah M.Architecte d’intérieur

Une équipe compétente, disponible et réactive. Auto-entrepreneur coach sportif, autant dire que l’administratif est pour moi une vrai corvée !! Mon auto-entreprise me permet de me consacrer pleinement à mon activité. Je recommande fortement !

Mickaël M.Coach Sportif

Expertise, professionnalisme et réactivité ! 2 experts au service des entrepreneurs que je vous recommande afin de vous délester des tracasseries administratives. Des conseils précieux, personnalisés et un gain de temps appréciable. 

Gyslaine V.Formatrice & eCommerce, Axezen

Et si on vous accompagnait !?

380 Boulevard Pierre Loti 83130 LA GARDE

Lundi au vendredi : 09h00 – 19h00

contact@mon-autoentreprise.fr

Tél : +33(0)7 76 08 55 76

© Mon-AutoEntreprise 2018 l Tous droits réservés