Mutuelle Santé Auto-Entrepreneur : Ce qu’il faut savoir

par | 24, Sep 2020 | Assurance, Protection Sociale & Santé

Pour protéger au mieux leur santé, les auto-entrepreneurs peuvent souscrire à une mutuelle santé, tout comme les salariés. L’assurance complémentaire santé permet d’être mieux remboursé de ses frais de santé, car elle rembourse certains frais non couverts par le régime obligatoire de sécurité sociale.

Voici donc quelques explications sur ce qu’est une mutuelle santé et à quoi elle sert pour un auto-entrepreneur. Nous vous donnons également quelques conseils sur les critères à prendre en compte pour trouver une complémentaire santé qui correspond le mieux à vos besoins 😉

Nous avons également négocié pour vous une offre privilégiée auprès de notre partenaire Otherwise : vous bénéficierez d’un mois offert pour toute souscription à une mutuelle santé !

Le guide 2020 sur l’auto-entreprise

Téléchargez-le gratuitement !

1 mois offert

sur votre mutuelle santé grâce à notre partenariat avec 

Mutuelle santé auto-entrepreneur otherwise

Otherwise, la mutuelle auto-entrepreneur collaborative

Ne payez plus une complémentaire santé “dans le vent”… Otherwise est la seule mutuelle auto-entrepreneur collaborative qui reverse à ses clients les cotisations qui n’ont pas été utilisées pour rembourser les frais de santé !

Mutuelle santé auto-entrepreneur : qu’est-ce-que c’est ?

Vous le savez, le système de santé français est un des systèmes le plus complet et le plus protecteur du monde. En effet, tous les citoyens, y compris les travailleurs indépendants comme les auto-entrepreneurs, bénéficient d’une Assurance Maladie : la fameuse “Sécu”.

Si les salariés sont couverts par la Sécurité Sociale Générale (la CPAM), les auto-entrepreneurs sont quant à eux affiliés automatiquement et obligatoirement à la Sécurité Sociale des Indépendants (SSI), anciennement appelée le Régime Social des Indépendants, plus connu sous son acronyme “RSI”.

Ainsi, en tant qu’auto-entrepreneur, lorsque vous allez chez le médecin, chez un spécialiste (dentiste, ophtalmologue, radiologue, etc.) ou encore lorsque vous achetez certains médicaments prescrits par votre médecin, la SSI vous rembourse une partie des frais de santé. Depuis 2019, ces remboursement sont gérés par la CPAM pour faciliter et fluidifier les démarches.

Toutefois, le régime obligatoire de la sécurité sociale ne rembourse pas intégralement vos frais de santé. Vous aurez donc généralement un reste à charge, à payer de votre poche. En effet, certains médicaments ne sont pas remboursés et certains spécialistes peuvent également vous facturer des dépassements d’honoraires.

Et c’est là qu’entre en jeu votre assurance complémentaire santé ou mutuelle santé auto-entrepreneur ! Si vous en avez une, celle-ci vous remboursera intégralement ou en partie les frais de santés non remboursés par la sécurité sociale.

ⓘ À NOTER :

Si vous ou votre conjoint êtes salariés, il est possible que la mutuelle d’entreprise couvre les frais de santé de l’ensemble de votre famille. Renseignez-vous afin de savoir si c’est le cas.

Généralement, les mutuelles collectives d’entreprises offrent de meilleures garanties que les contrats individuels.

Pourquoi est-il important de souscrire à une mutuelle auto-entrepreneur ?

Bien que la souscription à une complémentaire santé en tant qu’auto-entrepreneur ne soit pas obligatoire, il reste vivement recommandé d’en avoir une ! Même si cette dépense peut vous paraître inutile, notamment si vous allez peu chez le médecin, personne n’est à l’abri d’un pépin.

Vous éviterez ainsi de mettre votre santé de côté ou de devoir casser votre tirelire lorsque vous consultez un spécialiste, en cas d’hospitalisation ou encore pour avoir une paire de lunettes de vue.

En effet, la mutuelle santé auto-entrepreneur complète les remboursement du régime obligatoire et vous permet de couvrir tout ou partie des dépenses de santé qui restent à votre charge après le remboursement de l’Assurance Maladie. Votre mutuelle auto-entrepreneur peut ainsi prendre en charge :

  • Le ticket modérateur (la part non remboursée de la Sécu),
  • Les dépassements d’honoraires (dépenses non prises en charge par la Sécu car en dehors de la base remboursable),
  • Et même certains frais qui ne sont jamais pris en charge par la Sécu (par exemple une consultation chez un ostéopathe).

Pour mieux comprendre comment fonctionne une mutuelle santé, et parce qu’une image vaut 1000 mots, voici 2 schémas qui vous montrent tout l’intérêt de souscrire à une mutuelle santé auto-entrepreneur, comme celle d’Otherwise :

Frais de santé sans mutuelle :

Frais de santé avec mutuelle :

Il existe également d’autres assurances auto-entrepreneur vivement conseillées comme l’assurance RC Pro, la prévoyance santé ou encore la garantie décennale.

Mutuelle auto-entrepreneur

Bénéficiez d’un mois offert sur votre mutuelle santé Otherwise !

Comment choisir son assurance complémentaire santé auto-entrepreneur ?

Les offres de mutuelles santé auto-entrepreneur ne manquent pas, et il est souvent difficile de décrypter quelles sont les garanties offertes par chacune d’entre elles. Il est donc nécessaire de vous renseigner et de définir précisément vos besoins avant de faire votre choix.

Voici quelques conseils qui vous aideront à choisir la mutuelle la plus adaptée.

Conseil n°1 : Faites le point sur vos besoins

Pour pouvoir comparer les différentes offres, vous devez tout d’abord avoir une idée précise de vos besoins en matière de santé et éventuellement de ceux de vos proches.

Voici quelques questions à vous poser pour mieux définir vos besoins :

  • Avez-vous des pathologies nécessitant des soins réguliers (Kiné, Osthéo, podologue, lunettes, soins dentaires, problèmes d’audition, etc.) ?
  • Quel est votre comportement lorsque vous êtes malade ou que vous avez besoin de prescriptions spécifiques ?
  • Respectez-vous le parcours de soins coordonnés ?
  • Les spécialistes consultés vous facturent-ils des dépassements d’honoraires ?
  • À quelle fréquence allez-vous chez le médecin ?

La meilleure chose à faire est de calculer vos frais de santé à l’année (et ceux de vos proches) et de déterminer votre “reste à charge”. Vous pourrez ainsi comparer ce montant avec le coût d’une mutuelle santé pour en juger l’utilité.

Enfin, ne sous-estimez pas les dépenses de santé à venir dans un futur plus ou moins proche : avec le vieillissement, vous aurez certainement besoin de plus de prestations en matière d’optique, d’audition, ou de consultations de certains spécialistes. Il peut donc être intéressant et rassurant d’anticiper ces frais en souscrivant à une mutuelle santé.

ⓘ À NOTER :

Le parcours de soins coordonnés consiste à consulter le médecin traitant avant de nombreuses autres consultations, afin que celui-ci assure la coordination des soins dans le cadre de votre suivi médical. Vous devez donc désigner un médecin traitant à l’Assurance Maladie et respecter ce parcours de soins pour bénéficier d’une meilleure prise en charge de vos frais de santé et éviter une majoration de 40% du ticket modérateur.

Conseil n°2 : Analysez l’étendue des garanties proposées par les différentes mutuelles santé

Le niveau de garantie dépend des mutuelles et des contrats. La plupart des assureurs proposent des garanties de base couvrant les besoins les plus courants : hospitalisation, soins dentaires, optique et soins courants.

En règle général, les garanties de base permettent de vous faire rembourser le ticket modérateur, à condition de respecter le parcours de soins coordonnés. Si vous respectez ce parcours et que vous évitez les spécialistes facturant des dépassements d’honoraires, les garanties de base peuvent suffire.

En revanche, elles ne seront pas suffisantes si vous avez des lunettes de vue, des prothèses auditives ou des soins dentaires coûteux à réaliser.

Il convient donc de réfléchir à l’intérêt de souscrire à des garanties complémentaires en fonction de vos besoins actuels et à venir :

  • remboursements de prestations non couvertes par l’Assurance Maladie (les actes non-remboursables ou les soins hors nomenclature) ;
  • la prise en charge de certaines médecines douces ou alternatives (ostéopathie, sophrologie, etc.) ;
  • les prestations d’assistance complémentaires, par exemple en cas d’hospitalisation (aide ménagère à domicile, infirmière à domicile, auxiliaire de vie, etc.).

Ces garanties plus étendues auront évidemment un impact sur le coût de la mutuelle santé.

ⓘ À NOTER :

Les assurances complémentaires santé ne couvrent pas les pertes de revenus engendrées par un arrêt ou un accident de travail. Pour bénéficier d’indemnités journalières supplémentaires dans ces situations, vous devrez souscrire à une assurance prévoyance santé.

Conseil n°3 : Bien comprendre le montant des remboursements des mutuelles

Pour compliquer un peu les choses, toutes les mutuelles n’utilisent pas le même langage lorsqu’elles parlent de leurs remboursements ! Certaines proposent des forfaits de remboursement, d’autres calculent leurs remboursements en pourcentages. Et les pourcentages utilisés ne sont pas toujours les mêmes : ils incluent parfois le tarif de base de la sécurité sociale, parfois non, ou encore se basent sur les frais réels restant à charge.

Généralement, les remboursements au forfait, plus simples à comprendre, sont limités en nombre sur une année. Par exemple, vous aurez droit à 5 remboursements de séances d’ostéopathie dans l’année pour un montant maximal de 50€ par consultation.

N’hésitez pas à contacter les mutuelles et leur demander des exemples concrets pour bien comprendre quels seront vos garanties afin de pouvoir comparer les différentes offres.

Conseil n°4 : Analysez les conditions de remboursements

Vérifiez également, outre leurs montants, le fonctionnement des remboursements. En effet, chaque mutuelle a ses propres conditions : délais de carence, délais de remboursement, tiers-payant, etc.

Par exemple, certaines mutuelles auront des délais de remboursement plus longs que d’autres, ce qui peut avoir des conséquences fâcheuses sur votre trésorerie. N’hésitez pas à consulter les avis des clients pour vous rendre compte de ces délais.

Pour éviter ces désagréments, nous vous conseillons fortement d’opter pour une mutuelle auto-entrepreneur proposant le tiers-payant. Ainsi, vous n’aurez pas à avancer la part remboursée par la mutuelle, le praticien sera directement payé par celle-ci.

Enfin, certaines complémentaires santé appliquent des délais de carence afin d’éviter que des personnes souscrivent à leurs garanties quelques jours ou quelques semaines avant une dépense de santé en vue d’un remboursement unique (par exemple la pose d’une prothèse dentaire). Ainsi, pendant ce délai de carence (en général 3 à 6 mois après votre souscription), certains frais ne sont pas remboursés par la mutuelle.

⚠ ATTENTION ⚠

Le tiers-payant n’est pas accepté par tous les professionnels de santé ! En effet, certains praticiens ne pratiquent tout simplement pas le tiers-payant ou n’auront pas signé d’accord avec toutes les mutuelles. C’est souvent le cas pour certaines mutuelles régionales qui n’auront pas signé d’accords avec les praticiens en dehors de votre région.

Conseil n°5 : Comparez les tarifs et faites jouer la concurrence

Maintenant que vous avez déterminé vos besoins, analysé les différentes garanties et le fonctionnement des mutuelles, il ne vous reste plus qu’à comparer les offres des mutuelles auto-entrepreneur !

Nous vous conseillons donc de demander plusieurs devis auprès de différentes mutuelles. N’hésitez pas ensuite à faire jouer la concurrence pour négocier les meilleurs tarifs !

Une petite astuce : la fin d’année est souvent le meilleur moment pour trouver une mutuelle ou en changer, car celles-ci proposent des offres promotionnelles pour vous inciter à changer d’assureur !

⚠ ATTENTION ⚠

Certaines mutuelles vous demanderont de remplir un questionnaire de santé afin d’affiner au mieux le tarif proposé. Ce questionnaire leur permet notamment de déterminer si vous êtes une personne “à risque” en raison d’antécédents médicaux par exemple. Si c’est le cas, les prix peuvent être légèrement augmentés.

Nous avons sélectionné 2 partenaires qui proposent des mutuelles santé auto-entrepreneur peu coûteuses et qui vous couvrent efficacement : Otherwise et Simplis. Vous pourrez comparer leurs offres et leurs tarifs en demandant des devis gratuits en ligne :

FAQ : La Mutuelle Santé auto-entrepreneur

🤔 À quoi sert une mutuelle auto-entrepreneur ?

La mutuelle santé ou complémentaire santé permet à l'auto-entrepreneur d'être mieux remboursé de ses frais de santé. En effet, la mutuelle couvre tout ou partie des frais de santé non remboursés par le régime obligatoire de l'assurance maladie.

⚠ La mutuelle est-elle obligatoire pour l'auto-entrepreneur ?

Non, les auto-entrepreneurs ne sont pas obligés de souscrire à une mutuelle santé. Toutefois, il est fortement recommandé d'avoir une complémentaire santé afin de limiter le reste à charge en cas de maladie, de consultation ou d'hospitalisation.

💰 Quel est le tarif d'une mutuelle auto-entrepreneur ?

Le prix de la mutuelle santé auto-entrepreneur dépendra des besoins en matière de couverture santé et des garanties proposées dans le contrat. Les prix varient en général entre 25€ et 90€ par mois, selon les niveaux de garanties.