Comment obtenir un prêt immobilier en tant qu’auto-entrepreneur ?

par | 8, Nov 2019 | Fiches Pratiques

L’obtention d’un prêt immobilier est un véritable casse-tête pour la plupart des français mais la tâche s’avère encore plus compliquée quand vous êtes auto-entrepreneur, un profil jugé “risqué” pour les établissements bancaires qui peuvent devenir plus frileux à l’idée d’accorder un prêt bancaire. Est-ce réellement impossible d’obtenir un prêt immobilier quand on est auto-entrepreneur ? Notre réponse dans cet article.

Les auto-entrepreneurs : un profil “à risques” pour les établissements bancaires

Les banques vont analyser votre capacité d’emprunt afin de savoir si elles peuvent vous accorder un prêt immobilier en tant qu’auto-entrepreneur. Vous devrez donc être en mesure de justifier votre capacité d’emprunt pour que la banque vous accorde ce crédit immobilier.

La capacité d’emprunt : qu’est-ce que c’est ?

La capacité d’emprunt représente le taux d’endettement d’un particulier, c’est-à-dire la somme maximale qu’il peut emprunter auprès de sa banque. Elle représente (environ) 33% des revenus mais elle tient également compte du reste à vivre, c’est-à-dire les revenus restants au particulier pour “vivre” après le paiement des mensualités. L’établissement bancaire considère les revenus mais également la capacité d’épargne, le mode de vie, etc.

Ces différents paramètres peuvent révéler certains profils “à risques” pour les établissements bancaires qui veulent s’assurer d’être remboursés : le statut d’auto-entrepreneur est un statut “à risques” puisque les revenus peuvent fluctuer régulièrement.

Comment justifier de sa capacité d’emprunt pour obtenir son prêt immobilier quand on est auto-entrepreneur ?

L’obtention d’un prêt immobilier est une étape plus compliquée pour un auto-entrepreneur comparé aux employés en CDI. N’hésitez pas à revoir les démarches pour obtenir un prêt immobilier en cliquant ici.

Les auto-entrepreneurs doivent rassurer les établissements bancaires de la “bonne santé” des finances et les banques vont tout décortiquer pour s’en assurer :

  • Le secteur de la micro-entreprise est-il un secteur porteur et compétitif ? Vous devez rassurer l’établissement bancaire concernant l’avenir de l’entreprise. Vous devez connaître par coeur le secteur dans lequel vous travaillez pour trouver les bons arguments et rassurer votre banquier. Les banques privilégient les entreprises qui évoluent dans un secteur porteur et actif.
  • La présentation d’un bilan positif pendant 2 ans (minimum) : les auto-entrepreneurs doivent justifier de revenus réguliers, d’une activité croissante et/ou de pistes d’évolutions prometteuses pour l’activité. Ces bilans se substituent aux fiches de paie d’un employé lambda. Vous devrez également justifier des rentrées et sorties d’argent et des marges de l’entreprise. Ces données servent à cerner la gestion financière de l’entreprise.
  • L’avis d’imposition et les relevés bancaires pour justifier de la capacité à gérer son argent et permettre de “rassurer” les établissements bancaires concernant la solvabilité de l’auto-entrepreneur. Les banques doivent tout décortiquer pour se préserver des risques.
  • L’apport financier : les employés en CDI peuvent contracter un prêt immobilier sans apport financier (ou d’un montant minime) mais les auto-entrepreneurs devront, presque automatiquement, justifier d’un apport financier pour prouver leur capacité d’épargne. Cet apport va contrebalancer la prise de risques du banquier et il doit s’élever (environ) à 10% du montant du prêt immobilier.

Avec l’ensemble de ces éléments, les banques devraient être rassurées et plus enclines à vous accorder un prêt immobilier en tant qu’auto-entrepreneur.

ⓘ À SAVOIR :

L’auto-entrepreneur ne fait malheureusement pas de bilan annuel ni de comptes de résultats, puisque ses obligations comptables sont limitées. Il peut donc être intéressant pour l’auto-entrepreneur d’utiliser un logiciel de gestion qui lui permettra de produire une analyse de son activité à la banque !

Quelles garanties supplémentaires pour s’assurer l’obtention d’un prêt immobilier auto-entrepreneur ?

Il existe également d’autres garanties pour favoriser l’emprunt bancaire aux auto-entrepreneurs et celles-ci ne tiennent pas compte de la santé bancaire de l’emprunteur.

  • Un co-emprunteur en CDI : vous pouvez envisager un co-emprunteur embauché en CDI pour “réduire” les risques de l’établissement bancaire et favoriser l’accord. Un contrat à durée indéterminée avec des revenus fixes est un bon élément pour contrebalancer les revenus fluctuants d’une micro-entreprise.
  • Une assurance “emprunteur” pour remplacer l’assurance “chômage” : l’assurance “chômage” régulièrement contractée par les particuliers souhaitant un prêt immobilier ne couvre pas les auto-entrepreneurs. L’assurance “emprunteur” assure le remboursement du prêt s’il y a un accident mais celle-ci est également plus onéreuse puisqu’elle s’adresse aux profils “les plus risqués”.
  • Le gage de nantissement : il s’agit d’une hypothèque concernant les biens non-immobilier, c’est-à-dire les voitures, les bijoux, etc. Si vous ne parvenez pas à rembourser vos échéances, la banque est autorisée à vendre vos biens non-immobilier pour payer vos mensualités.
  • L’hypothèque immobilière : si vous possédez une maison, la banque peut proposer l’hypothèque du logement mais ceci n’est pas sans risque pour l’emprunteur puisque si vous ne parvenez pas à payer vos mensualités, la banque peut vendre l’hypothèque pour rembourser vos paiements non honorés.

Vous avez toutes les informations concernant le prêt immobilier pour les auto-entrepreneurs et si vous souhaitez consulter toutes les nouveautés concernant le logement et l’immobilier, vous pouvez cliquer ici.

Les autres articles à lire absolument :

Déclaration d’impôt auto-entrepreneur 2024 (revenus 2023) : Explications & Tuto complet

La déclaration d’impôt auto-entrepreneur est une démarche obligatoire chaque année. C’est votre première fois et vous vous sentez un peu perdu ? Pas de panique, c’est simple lorsque c’est expliqué clairement ! Voici un guide qui vous explique, pas...

Comptabilité Auto-Entrepreneur : les 7 obligations comptables à respecter

Comme tout chef d’entreprise, un auto-entrepreneur (ou micro-entrepreneur) a l’obligation de tenir une comptabilité. Bien que celle-ci soit allégée, elle répond tout de même à une réglementation bien précise. Vous souhaitez connaître les...

Les différentes charges de l’Auto-Entrepreneur en 2024

Vous envisagez de créer votre auto-entreprise et vous vous demandez quelles sont les charges à payer en micro-entreprise ? Vous ne savez pas comment sont calculées vos charges d’auto-entrepreneur ? Alors, vous êtes au bon endroit ! Cotisations...

Facture Auto-Entrepreneur : Le Guide Complet (+ 1 modèle gratuit)

Comme tout professionnel, un micro-entrepreneur doit respecter des règles de facturation. Mentions obligatoires, numérotation, TVA ou encore délais de conservation, rien ne doit être laissé au hasard. Vous avez besoin d'aide pour facturer vos...

Passer d’auto-entrepreneur à EURL : le guide complet (2024)

Votre micro-entreprise se développe et vous envisagez de la transformer en EURL ou SARL ? Le passage d’auto-entrepreneur à EURL est bien plus qu’un simple changement de statut juridique. Cette transition implique des conséquences importantes :...

Micro-entreprise : est-ce le meilleur statut pour démarrer votre nouveau projet entrepreneurial ?

Lancer sa propre entreprise est une aventure passionnante, semée de décisions cruciales. Au cœur de ces choix stratégiques, le statut juridique de votre entreprise se présente comme une pierre angulaire. Le régime de la micro-entreprise attire avec...

Comment passer d’auto-entrepreneur à SASU ? Le guide et les conséquences

Vous envisagez de passer d’auto-entrepreneur à SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle) ? Transformer sa micro-entreprise en SASU n'est pas seulement un changement de statut, c'est une véritable évolution stratégique. Cette transition...

CFE Auto-Entrepreneur 2023 : Le Guide Complet sur la Cotisation Foncière des Entreprises

Si vous êtes ici, c’est que vous cherchez des informations claires et fiables sur la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) en tant qu’auto-entrepreneur, n’est-ce pas ?! Bonne nouvelle : vous êtes au bon endroit ! Cette taxe, assimilable à la...

Les différents justificatifs d’immatriculation auto-entrepreneur : extrait Kbis (ou K), RNE, D1, RSAC et avis de situation

Vous êtes auto-entrepreneur et on vous demande un extrait Kbis pour prouver l'existence de votre micro-entreprise ? Malheureusement, vous n’arrivez pas à obtenir ce précieux sésame… et c’est tout à fait normal ! Oui, oui, contrairement aux idées...

TVA Auto-Entrepreneur : Le Guide Complet pour tout savoir sur la TVA en micro-entreprise

Si vous êtes ici, c'est certainement parce que la TVA auto-entrepreneur vous donne des sueurs froides, n'est-ce pas ? Vous vous demandez peut-être : « Quels sont les taux de TVA applicables ? Comment gérer la facturation ? Et que faire si je...