Auto-Entrepreneur : comment choisir ses nouveaux locaux et s’y installer ?

par | 1, Mai 2019 | Fiches Pratiques

Vous êtes auto-entrepreneur et vous déménagez ? Vous souhaitez vous installer dans des nouveaux locaux ? Vous souhaitez déclarer un changement d’adresse auto-entrepreneur ? Cet article devrait vous intéresser !

En tant qu’auto-entrepreneur, il est impératif de bien choisir votre lieu de travail si vous décidez d’exercer votre activité en dehors de votre domicile personnel. Il faudra notamment vérifier si votre installation dans un local professionnel est compatible avec votre statut auto-entrepreneur, car vous ne pourrez pas déduire vos frais. Nous vous en disons plus sur les démarches liées à votre installation dans vos nouveaux locaux et sur la manière de choisir ces derniers.

Procéder à votre changement d’adresse auto-entrepreneur avec EDF ou tout autre fournisseur d’énergie

Pour changer l’adresse de votre micro-entreprise avec le fournisseur EDF ou avec un autre fournisseur du marché, voici les étapes à suivre : vous devez tout d’abord choisir le contrat auquel vous souhaitez vous abonner puis ensuite souscrire auprès du fournisseur pour ouvrir votre compteur.

Comment changer le nom d’un contrat EDF ?

Lors d’une installation dans de nouveaux locaux de travail, il vous faut souscrire des contrats d’énergie afin de bénéficier d’une fourniture d’électricité, voire de gaz. On appelle parfois cette étape le changement de nom de compteur car le compteur des lieux est mis à votre nom une fois que vous souscrivez un abonnement.

Pour changer le nom d’un contrat via une offre EDF ou chez n’importe quel fournisseur de votre choix, il est conseillé de commencer par estimer les besoins énergétiques de votre nouveau local. Ensuite, vous pouvez comparer les contrats proposés sur le marché avant de sélectionner l’offre qui vous semble la plus avantageuse.

Souscription et ouverture du compteur de votre nouveau local

Après avoir choisi le contrat avec lequel vous voulez mettre en service le compteur de votre local, il vous reste à contacter le fournisseur auquel vous désirez vous abonner. Vous pouvez pour cela vous rendre sur son site internet ou bien composer le numéro de son service client.

Quel que soit le mode de contact que vous privilégiez, il vous faut indiquer les mêmes informations pour permettre au fournisseur de créer votre dossier :

  • L’adresse postale exacte du local afin que la souscription soit liée à votre nom, adresse et compteur,
  • Le numéro de votre compteur d’électricité ou de gaz pour que celui-ci soit identifiable par le fournisseur et le distributeur du réseau,
  • Votre RIB pour que le prélèvement des factures soit mis en place de manière automatique par le fournisseur.

Après cela, le distributeur du réseau, c’est-à-dire Enedis pour le réseau d’électricité et GRDF pour le gaz, est chargé de mettre en service votre compteur sous 5 jours ouvrés maximum.

Les critères à prendre en compte dans le choix de vos locaux auto-entrepreneur

Outre les critères d’isolation des lieux et de luminosité pour réduire votre facture d’électricité et la question du cadre de travail, il est également important de prendre en compte le montant du loyer pour vous assurer que le statut auto-entrepreneur est compatible avec votre installation dans des locaux professionnels.

Critère n°1 : une bonne isolation du lieu

Lorsque vous choisissez les nouveaux locaux de votre auto-entreprise, il est important de faire de l’isolation des lieux l’un de vos critères principaux.

En vous installant dans un lieu parfaitement hermétique vous avez la garantie de bénéficier d’un chauffage de qualité, d’éviter au maximum les déperditions de chaleur et ainsi de faire baisser le montant de vos factures d’énergie puisque vous dépenserez peu d’énergie pour assurer votre chauffage. Et comme vous ne pourrez pas déduire vos factures d’énergie en micro-entreprise, vous comprenez bien pourquoi ce critère est important !

Afin de choisir vos nouveaux locaux en connaissance de cause, cliquez ici et informez-vous sur le DPE du bien avant de vous y installer.

Critère n°2 : un espace lumineux et un cadre de travail agréable

Un autre paramètre clé dans votre recherche du lieu idéal est la luminosité de l’espace. Un local lumineux est bien plus chaleureux qu’un lieu sombre, aussi il crée une atmosphère bien plus agréable et il encourage à travailler dans la joie et la bonne humeur !

En plus de cela, des locaux permettant de faire entrer la lumière naturelle vous permettent de réaliser des économies supplémentaires sur votre facture d’électricité puisque vous avez besoin de moins d’énergie pour vous éclairer grâce à la lumière du jour. Un autre critère important donc, à ne pas négliger à la fois pour votre confort mais aussi pour votre porte monnaie !

Critère n°3 : le montant du loyer de vos locaux auto-entrepreneur

Enfin, dernier critère mais non des moindres : le montant du loyer de votre local professionnel ! En effet, ce critère est également d’une importance capital car, comme nous vous l’expliquions dans notre article sur les charges en micro-entreprise, vous ne pourrez pas déduire vos frais professionnels, y compris donc les loyers de votre local auto-entrepreneur.

En effet, le loyer impactera directement sur la rentabilité de votre activité auto-entrepreneur. Vous devez donc faire un prévisionnel financier pour vérifier si le statut auto-entrepreneur reste adapté à votre activité malgré le paiement d’un loyer mensuel.

ⓘ À NOTER :

Veillez à ce que l’ensemble de vos charges, cotisations sociales comprises, reste inférieur à :

  • 71% de votre chiffre d’affaires si vous exercez une activité de vente,
  • 50% de votre chiffre d’affaires si vous exercez une activité de prestation de service artisanale ou commerciale,
  • 34% de votre chiffre d’affaires si vous exercez une activité de prestation de service libérale.

En effet, puisque vous ne pouvez pas déduire vos frais, l’administration fiscale applique un abattement forfaitaire pour frais professionnels. Cet abattement vous permet ainsi de parer à l’impossibilité de déduire vos différentes charges de votre chiffre d’affaires pour calculer votre bénéfice imposable.

Changement d’adresse Auto-Entrepreneur : les formalités auprès du CFE

Vous avez choisi votre nouveau local auto-entrepreneur et vous avez procédé au changement d’adresse avec le fournisseur d’énergie, mais ce n’est pas tout : vous devrez également déclarer votre changement d’adresse auto-entrepreneur au CFE (Centre de Formalités des Entreprises). On vous explique.

Déclarer son changement d’adresse auto-entrepreneur au CFE

Déclarer votre changement d’adresse auto-entrepreneur au Centre de Formalités des Entreprises (CFE) est également très important. En effet, c’est grâce à cette déclaration de changement d’adresse au CFE que tous les organismes officiels mettront à jour votre adresse dans leurs fichiers. Ainsi, suite à cette déclaration, vous pourrez recevoir les courriers officiels (impôt, URSSAF, Sécurité Sociale des Indépendants, Insee, etc.) liés à votre micro-entreprise à votre nouvelle adresse professionnelle.

La manière la plus rapide pour déclarer un changement d’adresse auto-entrepreneur est de le faire en ligne. Attention cependant, chaque CFE a son site internet dédié. Assurez-vous donc de faire cette formalité de modification d’adresse auprès du CFE compétent (n’hésitez pas à appeler votre CFE pour savoir sur quel site vous devez effectuer cette démarche en ligne).

Vous pouvez également faire cette formalité de changement d’adresse par courrier. Il faut dans ce cas remplir le formulaire P2P4 (ou cerfa n° 13905*04) et l’envoyer par courrier avec les pièces justificatives nécessaires à votre CFE compétent. Les délais de traitement sont généralement plus longs lorsque vous faites cette démarche par voie postale : comptez entre 2 à 6 semaines pour que la modification de votre adresse soit effective.

Vous pouvez également décider d’effectuer votre changement d’adresse auto-entrepreneur sur notre site. Vous gagnerez ainsi un temps précieux et vous éviterez les éventuels refus du Centre de Formalités des Entreprises !

ATTENTION AUX ERREURS !

Soyez vigilants en remplissant le formulaire P2P4 pour déclarer votre changement d’adresse car ce même formulaire est également celui qui sert à déclarer la fermeture de votre auto-entreprise : mieux vaut ne pas faire d’erreur !

Nous vous conseillons de vous faire accompagner dans cette démarche pour éviter les erreurs qui pourraient vous coûter cher…

Les conséquences du changement d’adresse de votre auto-entreprise

Le changement d’adresse de votre auto-entreprise aura 2 conséquences majeures.

La première conséquence est la modification de votre numéro SIRET. Pour être plus précis, votre numéro SIREN lui ne changera pas (les 9 premiers chiffres de votre numéro SIRET), seuls les 5 derniers chiffres vont changer. En effet, le SIRET identifie un établissement (et donc correspond à une adresse précise) alors que le SIREN identifie une entreprise et est attribué de manière définitive lors de la création de votre auto-entreprise.

La deuxième conséquence est liée au montant de votre Cotisation Foncière des Entreprises (CFE). En effet, la CFE est calculée selon plusieurs critères, et notamment la superficie de votre local professionnel (qui peut changer lors de votre changement d’adresse) et un taux voté par la commune qui peut être différent de celui de votre commune initiale. En changeant d’adresse, il est donc très probable que le montant de votre CFE change également !

Enfin, si vous changez de département, le Centre de Formalités des Entreprises dont vous dépendrez changera également.

Les autres articles à lire absolument :

La protection sociale de l’auto-entrepreneur : le guide 2024

La protection sociale de l’auto-entrepreneur ne fonctionne pas tout à fait comme celle d’un salarié. Il dispose certes des mêmes prestations pour le remboursement de ses frais de santé, mais ses droits à la retraite et aux indemnités journalières...

Auto-Entrepreneur et chômage : les règles de cumul

Un auto-entrepreneur ne cotise pas pour l’assurance chômage. Néanmoins, il peut sous conditions cumuler les allocations ARE et les revenus de sa micro-entreprise. Cela dépend notamment de la date de création de son activité et du montant de son...

Retraite Auto-Entrepreneur : cotisations, validation de trimestres et montants en 2024

Vous avez une auto-entreprise (ou micro-entreprise) et souhaitez en savoir plus sur votre future retraite auto-entrepreneur ? Combien de trimestres valider pour une retraite à taux plein ? Comment est-elle calculée ? Comment l'optimiser ? Vos...

ACRE auto-entrepreneur : conditions, montants et durée

L’Aide aux Créateurs et Repreneurs d’Entreprise, ou ACRE, permet à l’auto-entrepreneur (ou micro-entrepreneur) de bénéficier d’une exonération partielle de ses cotisations sociales durant les 4 premiers trimestres civils de son activité. Ce...

Versement libératoire auto-entrepreneur : mode d’emploi

Vous vous posez des questions sur le versement libératoire auto-entrepreneur ? Également appelée prélèvement fiscal libératoire (VFL), cette option permet aux micro-entrepreneurs de payer leur impôt sur le revenu en même temps que leurs cotisations...

Plafonds Auto-Entrepreneur 2024 : les seuils de chiffre d’affaires à respecter

Vous êtes auto-entrepreneur ? Pour continuer à profiter des avantages de ce régime, vous devez obligatoirement respecter certains plafonds de chiffre d’affaires (CA). Ceux-ci varient selon votre catégorie d’activité. Mais attention, vous ne devez...

Facturation électronique auto-entrepreneur : ce qu’il faut savoir

Initialement prévue le 1er juillet 2024 , la facturation électronique interviendra finalement à compter du 1er septembre 2026. Cette réforme vise principalement à lutter contre la fraude à la TVA et améliorer la compétitivité des entreprises. Elle...

Comment devenir auto-entrepreneur : le guide complet

Comment devenir auto-entrepreneur ? Voici la question que se posent bon nombre de porteurs de projet lorsqu’ils souhaitent se lancer à leur compte. L’auto-entreprise (ou micro-entreprise) comporte en effet de nombreux avantages, ce qui en fait un...

Registre des achats auto-entrepreneur : le guide complet

Le registre des achats auto-entrepreneur répertorie l’ensemble des dépenses professionnelles engagées par un micro-entrepreneur dans le cadre de son activité. Cette obligation comptable concerne les commerçants et les fournisseurs d’hébergement....

Devenir auto-entrepreneur sans diplôme

Peut-on devenir auto-entrepreneur sans diplôme ? Certaines professions nécessitent en effet une qualification pour être exercées en auto-entreprise. Mais rassurez-vous, la majeure partie des activités sont accessibles sans avoir fait d’études ou de...