Quel est le coût de l’inscription Auto-Entrepreneur ?

par | 31, Juil 2020 | Fiches Pratiques

Le guide 2020 sur l’auto-entreprise

Téléchargez-le gratuitement !

ENTRETIEN CONSEIL GRATUIT

Besoin d’aide pour créer votre auto-entreprise ? Nos experts vous rappellent gratuitement !

Contrairement aux idées reçues, devenir auto-entrepreneur n’est en réalité pas tout à fait gratuit. En effet, même si le coût de l’inscription auto-entrepreneur est bien souvent gratuit, ce n’est pas toujours le cas.

De plus, ouvrir une micro-entreprise implique différentes formalités obligatoires comme l’inscription au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) ou au Répertoire des Métiers (RM), l’ouverture d’un compte bancaire, ou encore la souscription à certaines assurances. Et il est évident que ces formalités ont un coût pour l’auto-entrepreneur.

Alors combien ça coûte exactement pour devenir auto-entrepreneur ? Les experts de Mon-AutoEntreprise.fr ont fait le point sur les différents frais liés à la création d’une auto-entreprise pour que vous puissiez y voir plus clair.

Guide 2020 : tout ce qu’il faut savoir pour créer son auto-entreprise

Découvrez notre guide complet sur le statut auto-entrepreneur pour créer votre auto-entreprise facilement et sans faire d’erreur. Téléchargez gratuitement ce guide de plus de 50 pages en cliquant sur le lien ci-dessous 👇

Quel est le coût de l’immatriculation en tant qu’Auto-Entrepreneur ?

En théorie, l’inscription en tant qu’auto-entrepreneur est gratuite. En effet, si vous effectuez seul(e) vos démarches en ligne sur les sites des Centres de Formalités des Entreprises (CFE), vous n’aurez aucun frais à payer.

Cependant, dans la pratique, c’est un peu différent… On vous explique en détails :

Le coût de l’inscription auto-entrepreneur pour une activité commerciale

L’inscription au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) est en principe gratuite pour les auto-entrepreneurs. Cependant, le Greffe du Tribunal de Commerce peut être pointilleux sur les dossiers de création d’entreprise et rejeter votre dossier s’il est mal renseigné ou s’il le juge incomplet. Dans ce cas, vous aurez des frais de rejet à régler, d’environ 3 euros.

De plus, si vous êtes marié(e), vous devrez alors transmettre une attestation d’information donnée à votre conjoint sur les conséquences en cas de dettes avec votre auto-entreprise. Dans ce cas, le greffe pourra vous réclamer des frais de dépôt d’acte. En général, ces frais avoisinent les 9 euros.

Le coût de l’immatriculation en Chambre de Métiers et de l’Artisanat pour un auto-entrepreneur

Pour les artisans auto-entrepreneurs, l’inscription au Répertoire des Métiers (RM) est également, en principe, gratuite.

En effet, le Stage de Préparation à l’Installation, auparavant obligatoire, est devenu facultatif depuis la promulgation de la loi PACTE en mai 2019. Ce stage, à la charge de l’auto-entrepreneur, coûtait entre 150 et 400 euros. C’est donc une bonne chose pour le porte-monnaie des auto-entrepreneurs, même si ce stage était d’une grande utilité afin d’apprendre le fonctionnement d’une entreprise d’un point de vue administratif, juridique et comptable…

Toutefois, les CMA ont une fâcheuse tendance à réclamer aux auto-entrepreneurs des frais lors de la création de l’entreprise. En effet, nombreuses sont celles qui réclameront aux auto-entrepreneurs des frais d’accompagnement pour la création de l’auto-entreprise. Le prix de ces accompagnements varient de 50 à 150€ selon les départements.

Sachez que vous pouvez tout à fait refuser ces frais d’accompagnement. La loi est claire, les auto-entrepreneurs sont dispensés de frais d’immatriculation.

Le coût pour devenir auto-entrepreneur en activité libérale

Si vous souhaitez exercer une activité libérale, vous devez vous inscrire auprès du Centre de Formalités des Entreprises de l’URSSAF. Dans ce cas, l’inscription est totalement gratuite, aucun frais ne vous sera réclamé.

Les frais de création d’un statut d’agent commercial auto-entrepreneur

Enfin, si vous souhaitez vous lancer en tant qu’agent commercial sous le statut auto-entrepreneur, vous aurez dans ce cas des frais d’immatriculation au Registre Spécial des Agents Commerciaux (RSAC) à régler au Greffe du Tribunal de Commerce. Ces frais d’inscription avoisinent les 28 euros.

Pour conclure, dans une majorité des cas, les formalités administratives de création d’une micro-entreprise sont gratuites. Cela implique en revanche d’effectuer toutes ces démarches seul, sans aide ou accompagnement.

Vous pouvez également décider de vous faire aider et accompagner pour créer votre auto-entreprise en ligne afin d’éviter les erreurs et d’optimiser votre statut en choisissant les services d’un site spécialisé comme Mon-AutoEntreprise.fr. Dans ce cas, selon le niveau d’accompagnement choisi, le coût est compris entre 39 et 99€.

DEVENEZ AUTO-ENTREPRENEUR

Avec l’accompagnement de nos conseillers !

Nous vous aiderons à optimiser au mieux la création de votre statut auto-entrepreneur :

  • Vérification d’éligibilité et obtention de l’ACRE
  • Choix du mode d’imposition le plus favorable
  • Protection du patrimoine personnel (option EIRL)

Notre objectif est simple : vous aider à vous lancer en vous faisant économiser et en optimisant votre réussite !

Les autres frais à prévoir lorsque l’on crée son auto-entreprise 

Outre le coût des formalités administratives de création de l’auto-entreprise, il faut également prévoir les frais annexes liés à la création d’une entreprise : ouverture d’un compte bancaire, souscription à une assurance, achat des stocks ou des matières premières, création des supports de communication et du site internet, etc.

Les coûts liés à l’ouverture d’un compte bancaire auto-entrepreneur

L’auto-entrepreneur doit obligatoirement ouvrir un compte bancaire dédié à sa micro-entreprise. L’auto-entrepreneur doit donc disposer de 2 comptes bancaires : un compte bancaire personnel pour son usage privé, et un compte bancaire à usage professionnel, pour tout ce qui concerne son activité auto-entrepreneur.

Le coût de l’ouverture de ce compte bancaire dédié est donc à prendre en compte dans les coûts de création d’une micro-entreprise !

Un compte bancaire en ligne vous coûtera entre 0 et 15€ par mois, tandis q’un compte bancaire dans une banque classique vous coûtera entre 10 et 35€ par mois.

Vous trouverez une liste des meilleures comptes bancaires pour auto-entrepreneur ici.

ⓘ À SAVOIR :

L’auto-entrepreneur est dispensé d’ouvrir un compte bancaire dédié s’il ne dépasse pas 10 000 euros de chiffre d’affaires pendant 2 années consécutives, ce qui peut permettre de faire des économies. Toutefois, pour une gestion saine, mieux vaut dès le départ opter pour l’ouverture d’un compte dédié, d’autant que certaines banques en ligne proposent des comptes à partir de 0€/mois !

Les coûts liés à l’assurance de l’auto-entrepreneur

Selon l’activité exercée, l’auto-entrepreneur devra obligatoirement souscrire à certaines assurances. C’est le cas par exemple des auto-entrepreneurs dans le bâtiment, qui doivent souscrire à une assurance décennale, ou encore des auto-entrepreneurs VTC qui doivent avoir une assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro).

Quand bien même l’assurance ne serait pas obligatoire dans votre secteur d’activité, il est tout de même fortement recommandé d’assurer votre auto-entreprise. En effet, vous serez protégé en cas de préjudice causé à vos clients et vous pourrez bénéficier d’une assistance juridique.

C’est pourquoi il faut également prendre en compte le coût de l’assurance dans les frais de création d’une auto-entreprise. Comptez entre 10 et 20 euros par mois pour une assurance RC Pro, et au moins 50€/mois pour une assurance décennale. Les prix des assurances varient en fonction de la localisation, de l’activité exercée et du chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur.

Les autres coûts et frais à prévoir

Enfin, gardez en tête qu’une auto-entreprise reste une entreprise comme une autre. Vous aurez donc d’autres frais à prévoir lors de la création de votre auto-entreprise. En voici une liste non exhaustive :

  • L’achat des stocks ou des matières premières ;
  • L’achat de l’outillage ou du matériel nécessaire à votre activité ;
  • La création de vos supports de communication (flyers, cartes de visites, etc.) ;
  • La création de votre site internet ;
  • etc.

Afin d’éviter les mauvaises surprises et pour anticiper vos besoins de financements, prenez soin de réaliser une étude de marché et un prévisionnel financier. Ces éléments vous permettront d’estimer le plus précisément possible quels seront les coûts de création de votre auto-entreprise.

Selon un article de l’Express dans lequel s’exprime Grégoire Leclerc (Président de la Fédération Nationale des Auto-Entrepreneur), une création d’auto-entreprise coûterait à minima 360 euros : 10 euros de compte bancaire, 150 euros d’assurance et 200 euros de dépenses de démarrage. On est donc bien loin de cette affirmation disant que la création d’une auto-entreprise est gratuite !

FAQ : Le coût de l’inscription Auto-Entrepreneur

💶 Quel est le coût de l'inscription auto-entrepreneur ?

L'inscription auto-entrepreneur est gratuite si vous effectuez seul les démarches sur les sites officiels des CFE. Il existe une exception : l'inscription en tant qu'agent commercial auto-entrepreneur coûte environ 28 euros. Il faut cependant prévoir d'autres frais liés à la création de votre auto-entreprise (compte bancaire, assurance, achats des stocks ou de matériels, etc.).

💡 Comment s'inscrire en Auto-Entrepreneur gratuitement ?

Pour s'inscrire gratuitement en auto-entrepreneur, vous devez effectuer vos démarches seul sur les sites officiels des CFE : cfe-metiers.com, guichet-entreprises.fr ou autoentrepreneur.urssaf.fr (selon l'activité exercée).

💰 Quelles sont les charges d'un auto-entrepreneur ?

En tant qu'auto-entrepreneur, vous aurez différentes charges à payer : les cotisations sociales (12,8% pour la vente de marchandises, 22% pour les prestations de services), la contribution à la formation professionnelle, l'impôt sur le revenu (avec ou sans versement libératoire), la taxe pour frais de chambre consulaire et enfin la cotisation foncière des entreprises.