Portage salarial ou auto-entrepreneur : notre comparatif pour vous aider à choisir

Publié le 28 octobre 2022

Vous hésitez entre le statut auto-entrepreneur ou le portage salarial pour démarrer une nouvelle activité de manière indépendante ?

Depuis la crise sanitaire et le confinement, de nombreux salariés ont remis en question leurs plans de carrière. Désormais, le CDI n’est plus le saint Graal à obtenir coûte que coûte. Épanouissement, indépendance et liberté poussent les candidats au marché de l’emploi à choisir des voies qui leur garantissent une vie où les règles sont à définir.

Pour vous aider à faire votre choix, nous avons réalisé pour vous un comparatif des deux statuts les plus populaires auprès des ex-employés : le portage salarial et le statut d’auto-entrepreneur. Découvrez leurs avantages et leurs inconvénients respectifs dans cet article.

guide auto-entrepreneur 2022

Le Guide Gratuit Auto-Entrepreneur 2022

Nos experts ont condensé les informations essentielles à retenir sur le régime auto-entrepreneur dans ce guide PDF gratuit de plus de 20 pages : les démarches de création, les différentes charges, les obligations comptables, les plafonds, etc.

Portage salarial et auto-entrepreneur : 2 statuts très différents

Si vous envisagez un changement de carrière pour devenir freelance, vous allez certainement vous poser la question suivante : quel statut choisir entre portage salarial ou auto-entrepreneur ?

Avant de choisir, il est important de bien comprendre les différences entre ces 2 statuts. On vous explique.

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Le salarié porté est employé par une société de portage salarial. Vous restez salarié, mais pas directement de l’entreprise pour laquelle vous effectuez une mission.

Votre statut de salarié vous confère donc tous les avantages qui en découlent comme les congés payés ou la protection sociale, par exemple. Cependant, vous pouvez librement choisir les clients pour lesquels vous souhaitez travailler. Vous conservez également une certaine autonomie dans la réalisation de vos prestations et dans votre manière de travailler et de vous organiser.

Enfin, dans certains cas, vous bénéficiez d’un accompagnement de la part de la société de portage salarial. C’est notamment le cas de l’agence Rhapsody Portage Salarial.

Qu’est-ce que l’auto-entreprise ?

En choisissant le statut de micro-entrepreneur ou auto-entrepreneur, vous ne serez plus salarié mais travailleur indépendant. Vous devenez ce que l’on appelle un Entrepreneur Individuel ou une Entreprise Individuelle.

Ce statut de chef d’entreprise vous confère une totale liberté : vous n’aurez aucun compte à rendre à une entreprise de portage ou à un client.

Le statut auto-entrepreneur bénéficie d’un régime fiscal et social simplifiés : le régime micro-fiscal et le régime micro-social simplifié. Vous pourrez donc créer votre auto-entreprise relativement facilement sans faire appel à un expert comptable ou un juriste.

création auto entreprise

Créez votre Auto-Entreprise facilement

Nos experts vous accompagnent de A à Z dans les démarches de création de votre Auto-Entreprise. Réduisez vos charges et évitez les erreurs en nous confiant vos formalités d'immatriculation ! Plus de 10 000 auto-entrepreneurs nous ont déjà fait confiance.

Les avantages et inconvénients du portage salarial par rapport à la micro-entreprise

Les avantages du portage salarial

Avec le portage salarial, vous profitez d’un système simple dans lequel vous n’avez que peu de démarches à réaliser. En effet, vous n’aurez pas d’entreprise à créer. Il suffira de signer un contrat de travail avec une société de portage salarial pour commencer votre activité.

En tant que salarié porté, vous bénéficiez d’une meilleure protection sociale qu’un auto-entrepreneur : droits à la retraite, mutuelle/prévoyance, droits au chômage, etc. Cela s’explique par le fait qu’un salarié porté a généralement le statut « cadre ».

Sur le plan financier, le portage salarial ne dispose d’aucun plafond de chiffre d’affaires, la déduction des frais est possible et vous pourrez récupérer la TVA sur vos dépenses. Une aubaine pour les secteurs où un investissement initial est nécessaire.

De plus, toutes les formalités administratives sont prises en charge par l’entreprise de portage. Vous n’aurez pas besoin d’effectuer de déclaration à l’Urssaf ou autre ni de tenir une comptabilité.

Tout au long de votre portage, vous profitez d’un encadrement et d’un accompagnement. Ainsi, vous pourrez bénéficier de formations, de mises à niveau ou d’un appui commercial par la société de portage.

Enfin, vous restez autonome avec la possibilité de choisir vos clients ou vos tarifs.

Les inconvénients du portage salarial

Bien que présentant de nombreux atouts, le statut du portage salarial a également certains inconvénients.

La rémunération en portage salarial est moins avantageuse qu’en auto-entreprise. La société de portage vous versera votre salaire après déduction des charges sociales et de ses frais de gestion.

En effet, la société de portage doit payer les cotisations sociales (salariales et patronales) soit environ 40% du chiffre d’affaires. À cela s’ajoute également environ 10% de frais de gestion prélevés par la société de portage. Vous toucherez seulement 50% de ce que vous allez facturer à vos clients.

D’autre part, puisque c’est la société de portage qui facturera en votre nom, toutes vos factures comporteront de la TVA, dès le 1er euro, peu importe le chiffre d’affaires généré. L’auto-entrepreneur quant à lui ne facture pas de TVA tant qu’il ne dépasse pas certains plafonds de chiffre d’affaires.

Ainsi, pour ces 2 raisons, pour atteindre un niveau de rémunération équivalent à celui d’un auto-entrepreneur, vous serez donc obligé de pratiquer des prix beaucoup plus élevés si vous optez pour le portage salarial.

portage salarial ou auto-entrepreneur

Les avantages et inconvénients du statut auto-entrepreneur par rapport au portage salarial

Les avantages de l’auto-entreprise

Si vous êtes à la recherche d’une indépendance totale, alors le statut d’auto-entrepreneur est sans aucun doute le plus adapté.

Vous devenez un véritable chef d’entreprise, ce qui vous donne une plus grande marge de manoeuvre et vous dispense de devoir rendre des comptes à qui que ce soit. Vous disposerez d’une liberté totale concernant votre fonctionnement, le choix des clients et le montant des tarifs appliqués.

D’ailleurs, côté tarifs, vous serez également exonéré de TVA tant que vous restez sous les seuils de franchise en base de TVA. Cela signifie que vous pourrez facturer vos clients sans TVA, et donc de proposer des tarifs plus attractifs.

Votre rémunération sera plus intéressante qu’en portage salarial. En micro-entreprise, vous serez redevables d’environ 25% de charges pour une activité de prestations de services, cotisations sociales et impôts compris.Votre rémunération pourra s’élever à 75% de votre CA. Les charges en auto-entreprise sont donc bien moins élevées qu’en portage salarial.

De plus, en créant votre auto-entreprise, vous pourrez bénéficier de certaines aides à la création d’entreprise. L’ACRE, par exemple, réduira de 50% vos cotisations sociales en 1ère année d’activité.

Enfin, vous pouvez tout à fait cumuler l’auto-entreprise avec un emploi salarié, ou encore continuer à percevoir votre chômage en étant auto-entrepreneur. Vous pouvez donc vous lancer en parallèle d’une autre activité ou avec un filet de sécurité grâce à vos indemnités chômage.

guide auto-entrepreneur 2022

Le Guide Gratuit Auto-Entrepreneur 2022

Nos experts ont condensé les informations essentielles à retenir sur le régime auto-entrepreneur dans ce guide PDF gratuit de plus de 20 pages : les démarches de création, les différentes charges, les obligations comptables, les plafonds, etc.

Les inconvénients de la micro-entreprise

Le statut d’auto-entrepreneur a également quelques inconvénients par rapport au portage salarial.

Tout d’abord, et c’est certainement l’inconvénient majeur de ce statut, vous ne pourrez déduire aucune charge de votre chiffre d’affaires. Les différents achats effectués, les frais de déplacements, les abonnements divers et tous les éventuels frais engendrés par votre activité ne sont pas déduits de votre CA pour vos déclarations à l’Urssaf ou aux impôts.

Ensuite, vous aurez également plus de tâches administratives et comptables en micro-entreprise qu’en portage salarial. Vous devrez effectuer les démarches de création d’entreprise, vous aurez des obligations comptables à respecter, ou encore des déclarations de chiffre d’affaires à l’Urssaf à faire chaque mois ou chaque trimestre.

Du point de vue de la protection sociale, le statut auto-entrepreneur est moins protecteur que le portage salarial. Vous ne cotisez pas pour le chômage et vos droits à la retraite seront moins élevés, par exemple.

Enfin, pour bénéficier des simplifications du régime de la micro-entreprise, il y a un plafond de CA à ne pas dépasser. Pour les activités de prestations de services, le plafond est fixé à 72 600 € de CA HT par an en 2022.

Portage salarial ou auto-entrepreneur : quel statut choisir pour se lancer ?

Vous hésitez toujours entre le statut auto-entrepreneur et le portage salarial ? On vous dit exactement quand opter pour l’un ou l’autre de ces statuts ci-dessous.

Dans quels cas opter pour le portage salarial plutôt que pour l’auto-entreprise ?

Tout d’abord, il est important de préciser que le portage salarial n’est pas possible pour n’importe quelles activités.

En effet, certaines activités ne peuvent pas être exercées dans le cadre d’un contrat de portage salarial. C’est le cas des activités de service à la personne, des activités de vente de marchandise, ou de certaines activités réglementées (avocat, expert comptable, infirmier, etc.).

D’autre part, il faut également respecter certaines conditions pour pouvoir signer un contrat de portage salarial. Vous devez en effet :

  • Avoir une grande expertise dans votre domaine et pouvoir justifier d’un diplôme de niveau BAC+2 ou de minimum 3 ans d’expérience professionnelle ;
  • Avoir un tarif journalier moyen (TJM) de 250 €/jour minimum ;
  • Prévoir de facturer des missions d’un montant minimum suffisamment élevé, dépassant à minima 1 000 € par mission.

Pour conclure, ce statut est davantage adapté :

  • Pour les personnes ayant un projet immobilier à court ou moyen terme (pour faciliter l’obtention d’un prêt immobilier) ;
  • Pour exercer une activité qui vous permettra de facturer au moins 4 000 €/mois de chiffre d’affaires ;
  • Pour ceux qui souhaitent bénéficier d’une meilleure protection sociale (retraite, chômage, mutuelle et prévoyance, etc.) ;
  • Pour les personnes qui ne souhaitent pas forcément créer une entreprise mais qui veulent seulement un peu plus d’indépendance tout en étant encadré et accompagné ;
  • Pour ceux qui vont travailler avec des « gros clients » comme des grands groupes ou multinationales afin d’avoir une meilleure crédibilité grâce à la réputation de la société de portage ;
  • Ou encore pour ceux qui ont des frais professionnels importants afin de pouvoir les déduire.

La grande majorité des personnes qui choisissent le portage salarial exercent dans les domaines du conseil, de l’audit, de l’ingénierie, de la formation ou encore de l’assistance administrative.

Pour qui le statut auto-entrepreneur est-il plus adapté que le portage salarial ?

Si vous avez envie de vous lancer dans la voie de l’entrepreneuriat en douceur, alors le statut auto-entrepreneur est fait pour vous. C’est le statut idéal pour tester une idée ou un projet de création d’entreprise. L’auto-entreprise vous permettra d’avoir une indépendance totale et une liberté complète sur votre manière de travailler.

Globalement, voici les cas dans lesquels le statut auto-entrepreneur est plus adapté que le portage salarial :

  • Vous facturez des missions de courtes durées, avec un TJM inférieur à 250 €/jour et pour des montants globaux inférieurs à 1 000 € par mission ;
  • Vous n’avez pas d’expérience suffisante dans votre métier (moins de 3 ans d’expérience et pas de diplôme) ;
  • Vous souhaitez exercer une activité complémentaire en plus de votre activité salariée ;
  • Vous souhaitez exercer une activité commerciale ou artisanale (vente de vos créations artisanales, achat-revente, etc.) ;
  • Vous allez vendre des prestations de services à faible coût ou à bas prix ;
  • Vous pensez générer un CA inférieur à 4 000 €/mois ;
  • Vous souhaitez exercer des activités de service à la personne.

Si vous êtes un véritable porteur de projet, que vous avez l’âme d’un chef d’entreprise, et que vous souhaitez développer votre marque et vous faire connaître via votre nom marque ou d’entreprise, alors ce sera définitivement le statut auto-entrepreneur qui conviendra le mieux à votre projet.

création auto entreprise

Créez votre Auto-Entreprise facilement

Nos experts vous accompagnent de A à Z dans les démarches de création de votre Auto-Entreprise. Réduisez vos charges et évitez les erreurs en nous confiant vos formalités d'immatriculation ! Plus de 10 000 auto-entrepreneurs nous ont déjà fait confiance.

FAQ : Portage salarial ou auto-entrepreneur

Pourquoi opter pour le portage salarial ?

Le portage salarial est intéressant pour les personnes qui souhaitent avoir de l'indépendance dans l'exercice de leur activité, sans avoir les contraintes de l'entrepreneuriat. Vous devriez opter pour le portage salarial si vous ne vous sentez pas l'âme d'un chef d'entreprise, et si vous avez besoin d'un statut plus protecteur (droits à la retraite, droits au chômage, protection sociale, mutuelle, prévoyance, etc.).

Pourquoi opter pour le statut auto-entrepreneur ?

Si au contraire vous avez envie d'une indépendance totale et de la plus grande liberté possible, alors choisissez plutôt le statut d'auto-entrepreneur. La rémunération sera également plus intéressante si vous optez pour l'auto-entreprise : les charges sont environ 2 fois moins élevées qu'en portage salarial.

Quels sont les charges et le salaire en portage salarial ?

En portage salarial, la société de portage doit payer vos cotisations salariales et patronales, soit environ 40%. À cela s'ajoutent les frais de gestion prélevés par la société de portage, d'environ 10%. Au final, votre salaire sera d'environ 50% du chiffre d'affaires généré en portage salarial.

Quelles sont les charges et la rémunération possible en auto-entreprise ?

En tant qu'auto-entrepreneur, il faut compter environ 25% de charges, cotisations sociales et impôts compris (en cas d'option pour le versement libératoire). Vous pouvez donc avoir une rémunération équivalente à 75% du chiffre d'affaires facturé en auto-entreprise.

Mon-AutoEntreprise.fr est le partenaire référent des auto-entrepreneurs. Nous simplifions votre quotidien de freelance en décryptant les infos et actualités du régime et en vous accompagnant à chaque étape de votre projet.