Auto-entrepreneur en achat-vente de voitures : Le Guide

13/11/2020 | Fiches Métiers

Vous souhaitez devenir auto-entrepreneur en achat-vente de voitures d’occasion, mais vous ne savez pas par où commencer ?! Alors vous êtes au bon endroit !

Le statut auto-entrepreneur est de plus en plus prisé par les revendeurs automobiles, en raison de sa simplicité. Nombreuses sont les personnes qui se jettent à l’eau et tentent l’expérience. Dans le secteur de l’automobile, le statut d’auto-entrepreneur offre un grand nombre de perspectives. Du simple mécanicien de quartier au concessionnaire agréé, les possibilités ne manquent pas dans ce milieu.

Mais le régime de la micro-entreprise est-il réellement adapté pour l’achat et la revente de véhicules neufs ou d’occasion ? Et quelles sont les démarches pour devenir auto-entrepreneur dans l’automobile ?

À travers ce guide complet, nous allons vous expliquer tout ce qu’il faut savoir pour créer votre auto-entreprise d’achat-revente de voitures d’occasion.

Le guide complet sur le statut auto-entrepreneur

Enfin un guide complet résumant de manière claire et concise tout ce que vous devez savoir sur le statut auto-entrepreneur. Téléchargez-le gratuitement ! 👇

L’auto-entrepreneur en achat-vente de voitures en bref

Voici le résumé des principales informations à retenir pour devenir auto-entrepreneur dans l’automobile :

auto-entrepreneur automobile cfe compétent

Le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) compétent est : La Chambre Commerce et d’Industrie (CCI)

achat vente voiture auto-entreprise code ape

Le code APE généralement attribué par l’INSEE est : 45.11Z – Commerce de voitures et véhicules automobiles légers

achat revente voiture occasion auto-entrepreneur seuil de CA

Le plafond de chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur en achat-vente de voitures d’occasion est de : 176 200 euros

Auto-entrepreneur revendeur automobile catégorie fiscale BNC

La catégorie fiscale de l’auto-entrepreneur revendeur de véhicules est : Vente de marchandises – Micro-BIC

La rémunération des auto-entrepreneurs dans l’automobile est de : variable selon les prestations

Les cotisations sociales de l’auto-entrepreneur en achat-revente de voitures sont de : 12,8% du chiffre d’affaires

Auto-entrepreneur en achat-vente de voitures : tout ce qu’il faut savoir

Nous allons expliquer ici en quoi consiste l’activité d’auto-entrepreneur dans l’automobile, quelles sont les qualités requises et la réglementation applicable à cette activité.

En quoi consiste l’activité d’auto-entrepreneur en achat/vente de voitures d’occasion ?

L’activité d’achat/vente de véhicules d’occasion englobe plusieurs sous catégories d’intermédiaires du domaine de l’automobile :

  • acheteur et vendeur de véhicules d’occasion ;
  • revendeur de véhicules en dépôt-vente ;
  • mandataire automobile ;
  • courtier automobile ;
  • entretien et réparation de véhicules (cas particulier).

Nous choisirons ici de nous intéresser au seul métier d’acheteur-revendeur de véhicules d’occasion

En général l’auto-entrepreneur se présente comme une alternative aux concessionnaires ou encore aux plateformes de vente de véhicules d’occasionLe but premier d’un acheteur/revendeur de véhicules est d’acquérir des véhicules d’occasion au meilleur prix afin de les revendre plus cher pour générer une marge. Dans l’attente de la vente, les véhicules doivent être stockés dans un espace dédié et ouvert au grand public.

Cependant cette activité n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît : en effet, celui qui décide de se lancer dans l’achat-vente de véhicules se doit de se tenir informé des prix exacts du marché ainsi que des variations de celui-ci. Il sera donc nécessaire de réaliser une étude de marché, pour déceler toutes les spécificités de la zone géographique dans laquelle vous souhaitez vous implanter telles que les concurrents déjà en place, l’évolution de la demande, etc. Cette activité implique donc d’aimer la négociation et d’avoir d’excellentes qualités de négociateur, cela va de soi.

Vous pourrez également décider de vous charger des démarches d’obtention ou de modification de la carte grise. Si c’est le cas, vous aurez également à faire face aux démarches administratives avec les préfectures, et vous devrez donc aussi ne pas avoir la phobie administrative !

N’hésitez pas à investir dans des locaux ainsi que dans du mobilier pour faciliter l’accueil des clients. Les frais de communication devront faire partie intégrante de votre stratégie (site internet, carte de visite…).

devenir-auto-entrepreneur-achat-vente-vehicule-occasion

Quelles sont les qualités requises pour devenir auto-entrepreneur en achat/vente de véhicules d’occasion ?

L’achat-vente de voitures fait partie des activités qui peuvent s’exercer sans diplôme sous le statut auto-entrepreneur. Cependant, être auto-entrepreneur dans le domaine de l’achat-vente de véhicules d’occasions ne s’improvise pas.

En premier lieu, la concurrence étant rude, il vous sera vital d’être en capacité de pouvoir vous démarquer suffisamment de vos concurrents, tant en terme de prix que de professionnalisme.

Vous devez posséder toute la palette du bon vendeur : savoir conseiller le client, l’aider à faire les meilleurs choix, l’accompagner tout au long de la vente. L’achat d’un véhicule étant un acte important pour le client, vous devrez savoir faire preuve d’empathie afin de rassurer vos clients et les mettre en confiance.

De plus, vous devrez être un excellent négociateur afin d’acheter les véhicules d’occasion au meilleur prix. Cet atout sera vital pour faire la différence par rapport à la concurrence et pouvoir proposer les voitures aux meilleurs prix à vos clients. 

En outre, ce métier s’accompagne de plusieurs autres costumes à endosser. Vous serez par exemple amené à : 

  • valider les aspects techniques ;
  • réparer et changer certaines pièces des véhicules (attention, vous devez avoir un diplôme pour cela) ;
  • évaluer avec précision les prix de vente ;
  • négocier avec les clients ;
  • optimiser la trésorerie.

Une bonne base de connaissances en mécanique est donc recommandée, et peut-être même indispensable si vous souhaitez réparer les véhicules avant de les revendre (dans ce cas, vous devrez justifier d’une qualification professionnelle : un diplôme ou 3 ans d’expérience).

La micro-entreprise est-elle adaptée à l’activité d’achat/vente de voitures d’occasion ?

Le statut auto-entrepreneur présente des avantages indéniables pour se lancer dans l’activité de revendeur automobile. Le premier avantage tient à la simplicité de ce statut, à la fois concernant les démarches de création, mais aussi concernant la gestion et la comptabilité simplifiée.

Le deuxième avantage est lié au fait qu’un auto-entrepreneur ne facture pas de TVA en dessous d’un certain seuil de chiffre d’affaires, ce qui lui permet donc de proposer les véhicules à des prix plus intéressants pour les particuliers, puisqu’il n’aura pas à augmenter son prix de 20% pour leur facturer de la TVA ! En revanche, cela signifie aussi que l’auto-entrepreneur paiera la TVA sur les voitures qu’il achète à un autre professionnel et qu’il ne pourra pas en demander le remboursement à l’État.

En revanche, il y a un inconvénient majeur lié au régime de la micro-entreprise : vous ne pourrez pas déduire de votre chiffre d’affaires les frais liés à votre activité d’achat-vente de véhicules ! En effet, vous paierez votre impôt et vos cotisations sociales en fonction de votre CA et non en fonction de votre bénéfice.

Si, par exemple, vous achetez une voiture 5000€ et que vous la revendez 7000€, vous paierez des cotisations sociales sur 7000€ et non sur la marge de 2000€. Les cotisations sont de 12,8%, ce qui représente 896€ de cotisations sociales à payer, ce qui diminue drastiquement votre marge initiale de 2000€.

Pour cette raison, le statut auto-entrepreneur peut ne pas être le statut le plus adapté pour l’achat/revente de voitures d’occasion. Nous vous conseillons donc de réaliser un prévisionnel afin d’évaluer la pertinence de ce statut pour votre activité d’achat-vente de véhicules ! S’il s’agit d’une activité complémentaire à côté d’une activité salariée, ou si vous souhaitez simplement tester votre projet, le statut auto-entrepreneur restera intéressant de par sa simplicité.

>> Pour aller plus loin : Les 6 avantages et inconvénients du statut auto-entrepreneur

La réglementation applicable à l’auto-entrepreneur en achat-vente de voitures d’occasion

Il est possible de devenir revendeur de véhicules neufs ou d’occasion sans diplôme en tant qu’auto-entrepreneur. En revanche, si vous souhaitez proposer en plus à vos clients des prestations de réparations mécaniques ou en carrosserie, vous devrez dans ce cas justifier d’au moins 3 années d’expérience ou d’un diplôme dans la réparation automobile.

Pour pouvoir bénéficier du régime simplifié de la micro-entreprise, il faudra également ne pas dépasser les seuils de CA du statut auto-entrepreneur :

  • Pour la vente des véhicules : 176 200 € de CA HT par an ;
  • Si vous proposez en plus des prestations de services (réparations par exemple) : 176 200 € de CA HT maximum par an dont 72 500 € maximum pour les prestations de services.

De plus, vous aurez d’autres obligations légales à respecter. En effet, vous devrez :

  • Vous inscrire au Registre des Revendeurs d’objets mobiliers : cette formalité obligatoire doit être effectuée auprès de la Préfecture en transmettant le cerfa n°11733*01, votre extrait Kbis ainsi que le récépissé de déclaration de création d’entreprise transmis par le Centre de Formalités des Entreprises ;
  • Tenir un registre de police (ou registre de brocante) : la tenue de ce registre est obligatoire, et il vous faudra, avant d’ouvrir, faire parapher ce registre par le commissaire de police ou le maire de votre commune d’implantation ;
  • Remplir une déclaration d’achat de véhicule d’occasion : lorsque vous achetez un véhicule d’occasion, vous devrez remplir, avec le vendeur, une déclaration d’achat de véhicule d’occasion (cerfa n°13751*02). C’est un document provisoire qui remplace le certificat d’immatriculation définitif et vous permettant de revendre le véhicule sans avoir à faire modifier la carte grise ;
  • Respecter les obligations en matière d’affichage sur le lieu de vente : les véhicules en vente ou exposés en vue de la vente doivent être munis d’un étiquetage apposé sur le véhicule ou à proximité et portant, en caractères apparents et de mêmes dimensions, certaines mentions obligatoires ;
  • Fournir les documents de vente à vos clients : vous devez obligatoirement remettre à vos clients une facture comportant certaines mentions obligatoires supplémentaires (mode de financement, date de 1ère mise en circulation, kilométrage, etc.) ;
  • Fournir à l’acquéreur un procès verbal de contrôle technique : avant la conclusion de la vente et pour tout véhicule de plus de 4 ans, vous devez transmettre à votre client un procès verbal de contrôle technique de moins de 6 mois (fournir le contrôle technique après la vente constitue une infraction pénale) ;
  • Fournir à l’acheteur les documents nécessaires pour l’immatriculation du véhicule : plusieurs documents devront être fournis à vos clients afin qu’ils puissent faire immatriculer le véhicule et modifier la carte grise (certificat de déclaration de cession cerfa n°15776*01, carte grise barrée, certificat de non-opposition, certificat de gage ou de non-gage, contrôle technique et le cas échéant un certificat de garantie commerciale).

Si vous choisissez d’être mandataire automobile, vous devrez également signer un mandat avec chaque client. Ce mandat indique notamment le montant de la commission et le montant des divers services administratifs proposés (frais d’immatriculation, de livraison, de douanes, etc.).

Enfin, vous aurez également l’obligation de souscrire à certaines assurances. En effet, tout véhicule capable de rouler doit être obligatoirement assuré. L’auto-entrepreneur dans l’automobile devra donc assurer tous les véhicules dont il fait l’acquisition et ce même en attendant qu’ils soient vendus !

De plus, vous aurez l’obligation de souscrire à une police d’assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro). Cette assurance vous couvrira en cas de dommages causés à vos clients ou à des tiers lors de votre prestation et une fois le véhicule vendu, notamment en cas de véhicule défectueux (vice caché) par exemple. Nous vous recommandons Simplis, une assurance spécialisée pour les auto-entrepreneurs avec les meilleurs tarifs du marché. Demandez un devis gratuit ici !

Ainsi, même si aucun diplôme n’est exigé, vous constaterez qu’il existe tout de même pas mal d’obligations légales. Vous ne devrez donc pas avoir peur de l’administratif, car à chaque vente vous aurez pas mal de documents à fournir à vos clients !

Auto-Entrepreneur achat vente voiture

Devenez auto-entrepreneur en achat-vente de voitures facilement

Nos experts vous accompagnent dans les démarches de création de votre statut d’auto-entrepreneur dans l’automobile. Évitez les erreurs et démarrez du bon pied !

Démarches et formalités pour devenir auto-entrepreneur dans l’automobile

Maintenant que vous connaissez la réglementation applicable et ce en quoi consiste l’activité, voyons quelles sont les démarches pour devenir auto-entrepreneur en achat-vente de véhicules.

L’inscription de l’auto-entrepreneur automobile au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS)

L’activité d’achat-vente de voitures est une activité commerciale. Ainsi, pour devenir auto-entrepreneur dans l’automobile, vous devrez demander votre inscription sur le Registre du Commerce et des Sociétés (RCS), tenu par le greffe du tribunal de commerce. Cette inscription relève du Centre de Formalités des Entreprises de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI).

Pour effectuer cette formalité administrative, vous avez 3 possibilités :

  • Effectuer votre immatriculation au RCS en ligne, via le site Guichet-Entreprises : dans ce cas l’inscription est gratuite, mais vous ne bénéficiez d’aucune aide dans vos démarches ni d’aucun conseils ;
  • Effectuer votre inscription par courrier en transmettant votre dossier à la CCI : ici aussi l’inscription est gratuite, mais encore une fois vous ne bénéficierez d’aucun accompagnement. Vous devrez transmettre le formulaire P0 CMB Micro-Entrepreneur ainsi que d’autres pièces justificatives ;
  • Déléguer vos démarches de création à des experts en création d’entreprise : c’est certainement la manière la plus sûre pour éviter les erreurs, et pour accélérer vos démarches. Dans ce cas, vous aurez des frais d’accompagnement à payer, mais ces frais en valent largement la peine puisqu’un expert en création d’entreprise vous conseillera au mieux et vous fera économiser plusieurs centaines d’euros d’impôts, de taxes et de cotisations et vous orientera sur les aides auxquelles vous pouvez prétendre !

Nos experts du statut auto-entrepreneur sont à votre disposition pour vous accompagner dans ces démarches. Nous vous proposons même un premier entretien conseil gratuit afin de vous aiguiller dans vos démarches et de vous donner les principales informations importantes ! Réservez votre créneau en suivant ce lien.

Auto-Entrepreneur achat vente voiture

Devenez auto-entrepreneur en achat-vente de voitures facilement

Nos experts vous accompagnent dans les démarches de création de votre statut d’auto-entrepreneur dans l’automobile. Évitez les erreurs et démarrez du bon pied !

Les autres formalités administratives de l’auto-entrepreneur en achat-vente de voitures

Comme nous vous l’expliquions plus haut, vous aurez également d’autres formalités administratives à effectuer une fois l’immatriculation au RCS validée.

En effet, il faudra procéder à votre inscription au Registre des Revendeurs d’Objets Mobiliers. Cette formalité est obligatoire et doit être faite une fois que vous avez reçu votre extrait Kbis (en général entre 1 à 4 semaines après avoir transmis votre dossier d’immatriculation au RCS). Cette demande d’inscription se fait auprès de la préfecture, en transmettant le cerfa n°11733*01 ainsi que votre extrait Kbis.

De plus, vous devrez également souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro). Pour rappel, vous pouvez faire une demande de devis auprès de Simplis, assurance spécialisée pour les auto-entrepreneurs.

Enfin, si vous faites également de la réparation sur les véhicules, vous devrez aussi demander votre inscription au Répertoire des Métiers (RM) à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat (CMA).

devenir-auto-entrepreneur-revente-vehicule-occasion

Les différentes charges d’un auto-entrepreneur en achat-vente de voitures d’occasion

Les cotisations sociales de l’auto-entrepreneur automobile

Les cotisations sociales de l’auto-entrepreneur automobile seront calculées sur son CA. Vous devrez donc faire des déclarations de chiffre d’affaires tous les mois ou tous les trimestres, selon votre choix, à l’URSSAF.

Ensuite, les cotisations sociales sont tout simplement calculées selon un pourcentage de votre CA :

  • Pour le CA de la vente de voitures : 12,8% du CA ;
  • Si vous proposez des prestations de services (mandataire automobile, réparations, nettoyage, etc.) : 22% du CA.

Si vous êtes éligible à l’ACRE (aide permettant de bénéficier d’une exonération partielle de cotisations sociales pour la 1ère année d’activité), vos taux de cotisations sociales seront réduits de 50% pendant 1 an, soit :

  • 6,4% du CA pour le CA de la vente de véhicules ou de pièces détachées ;
  • 11% du CA pour les prestations de services.

>> Pour aller plus loin : L’ACRE pour les auto-entrepreneurs

Enfin, à ces cotisations sociales s’ajouteront :

  • La contribution à la formation professionnelle : entre 0,1% et 0,3% du CA selon les activités (ventes ou prestations de services) ;
  • La taxe pour frais de chambre consulaire : entre 0,007% et 0,48% du CA ;
  • Le Versement Libératoire (seulement en cas d’option) : 1% du CA des ventes et 1,7% du CA des prestations de services.

>> Pour aller plus loin : Les charges en micro-entreprise

La fiscalité de l’auto-entrepreneur automobile

Pour finir il est toujours bon de parler… d’imposition !

En quelques mots, l’auto-entrepreneur, en plus de ses cotisations sociales, sera soumis à une imposition basée sur son chiffre d’affaires et non ses bénéfices, à l’instar de ses cotisations sociales. Il est au régime micro-fiscal, c’est un mode d’imposition simplifié puisqu’un auto-entrepreneur ne fournit pas de bilan comptable. La catégorie fiscal de l’auto-entrepreneur en achat vente de voitures d’occasion est le micro-BIC.

Concernant le mode d’imposition, vous aurez le choix entre :

  • L’option pour le Versement Libératoire de l’impôt sur le revenu : dans ce cas l’impôt est payé en même temps que les cotisations sociales en appliquant un pourcentage sur le CA (1% pour le CA des ventes et 1,7% pour le CA des prestations de services) ;
  • Ou l’imposition classique (prélèvement à la source) : dans ce cas, l’administration fiscale applique un abattement forfaitaire afin de remplacer les frais professionnels que vous ne pouvez pas déduire, réintègre le bénéfice calculé forfaitairement aux autres revenus de votre foyer fiscal, puis calcule des acomptes mensuels pour payer votre impôt sur le revenu dû pour l’activité d’auto-entrepreneur.

Précisons plusieurs choses :

  • Le Versement Libératoire n’est possible que si vous remplissez les critères d’éligibilité,
  • L’abattement est appliqué par l’administration fiscale, vous devez toujours déclarer votre CA sans tenir compte de l’abattement,
  • Pour les activités d’achat-vente de voitures, l’abattement sera de 71% du CA,
  • Pour les activités de prestations de services, l’abattement sera de 50% du CA.

>> Pour aller plus loin : L’imposition du micro-entrepreneur

Ce choix est capital car il peut vous permettre de faire plusieurs centaines d’euros d’économies d’impôts par an… D’où l’importance d’être accompagné et conseillé par nos experts pour créer votre auto-entreprise dans les conditions qui vous sont les plus favorables !

Auto-Entrepreneur achat vente voiture

Devenez auto-entrepreneur en achat-vente de voitures facilement

Nos experts vous accompagnent dans les démarches de création de votre statut d’auto-entrepreneur dans l’automobile. Évitez les erreurs et démarrez du bon pied !

L’auto-entrepreneur revendeur automobile sera également soumis à un autre impôt : la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE). Il s’agit d’un impôt dû par toutes les entreprises, sauf quelques rares exceptions, qui varie entre 200€ et 3600€ par an pour les auto-entrepreneurs.

>> Pour aller plus loin : Tout savoir sur la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE)

Nos conseils pour réussir dans l’achat-vente de voitures d’occasion en auto-entreprise

Ce secteur d’activité étant ultra-concurrentiel, il vous sera indispensable de vous démarquer et d’avoir une stratégie commerciale efficace afin de pouvoir vivre correctement de votre activité ! Voici quelques conseils.

Bien connaître le marché de l’automobile

Le marché de l’automobile est un marché complexe dans le sens où il évolue très rapidement, mais il dépend aussi de votre zone géographique ou encore du type de clientèle que vous souhaitez viser. Il est donc indispensable de réaliser une étude de marché sérieuse avant de vous lancer !

Il faudra également rester attentif aux évolutions du secteur : les nouvelles technologies, les nouveaux modèles, les meilleurs ventes, les prix pratiqués dans le neufs et sur le marché de l’occasion, etc.

Plus vous connaissez votre marché, plus vous pourrez vous positionner comme expert et aurez réponse à toutes les questions de vos clients. Et rien de tel pour mettre en confiance un nouvel acquéreur !

Se former sur la stratégie commerciale et les techniques de vente

Qu’on se le dise, cette activité nécessite de solides compétences en matière de négociation et de relations clients. Vous devrez donc être un champion de la vente pour avoir réponse aux objections de vos clients.

Vous devrez également faire preuve des compétences indispensables d’un bon commercial : avoir de l’empathie, savoir conseiller vos clients, proposer des solutions de financement adaptées, etc.

Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’aspect commercial, envisagez sérieusement de vous former ! Certaines formations peuvent être prises en charge (et donc ne rien vous coûter), autant donc en profiter afin de maximiser vos chances de réussite.

>> Pour aller plus loin : Comment se faire financer une formation ?

Se spécialiser dans un secteur automobile précis

Il est important de vous démarquer de la concurrence pour ne pas être fondu dans la masse. Se spécialiser dans une niche de l’automobile est un excellent moyen pour vous créer un avantage concurrentiel.

Vous pouvez par exemple choisir de vous spécialiser dans la vente d’une seule marque de voiture, dans la vente d’un modèle précis de véhicule (les véhicules utilitaires par exemple), de ne vendre que des voitures anciennes, ou que des voitures de luxe…

Bref, les possibilités de spécialisation sont nombreuses, choisissez la niche qui vous plaît le plus ou pour laquelle vous avez développé une expertise particulière.

Diversifier vos activités

Sans pour autant sortir de votre spécialisation, vous pouvez également diversifier vos activités afin d’augmenter vos revenus. Vous pouvez par exemple proposer des services complémentaires : une garantie, de la location, du nettoyage, de la réparation, etc.

Vous pouvez également vendre des produits complémentaires : des pièces détachées, des accessoires, etc.

Toutes ces possibilités n’empêchent en rien de rester spécialisé : si vous avez par exemple choisi le secteur des voitures de collection, vous pouvez vendre des services de nettoyage haut de gamme, des pièces détachées difficiles à trouver, proposer de la restauration, proposer des locations pour des évènements, etc.

Utiliser les outils de communication adaptés

Enfin, pensez à utiliser tous les outils de communication adaptés à votre secteur :

  • Les sites de petites annonces ;
  • Les réseaux sociaux ;
  • Un site internet avec une belle mise en avant des véhicules disponibles ;
  • Allez sur les salons et évènements liés à l’automobile ;
  • etc.

La vente de véhicules est un secteur dans lequel il est très difficile d’obtenir la confiance de vos clients, en raison des nombreuses affaires d’arnaques dans ce milieu. Vous devrez tout mettre en oeuvre pour rassurer vos clients. Un bon moyen de favoriser le bouche-à-oreille positif est donc de solliciter vos clients satisfaits afin qu’ils vous recommandent. N’hésitez pas à créer une page Google My Business par exemple afin que vos clients puissent vous laisser un avis positif et des commentaires.

FAQ : auto-entrepreneur en achat-vente de véhicules d’occasion

🚗 Comment devenir auto-entrepreneur en achat-vente de voitures d'occasion ?

Pour devenir auto-entrepreneur en achat-vente de véhicules, il faut s'inscrire au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS). L'inscription se fait auprès du Centre de Formalités des Entreprises de la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI).

🎓 Est-il possible de devenir auto-entrepreneur dans l'automobile sans diplôme ?

L'activité de revendeur automobile peut être exercée sous le statut auto-entrepreneur sans diplôme. En revanche, pour faire de la réparation automobile, il faudra justifier d'un diplôme ou de 3 années d'expérience.

📈 Quel est le plafond de chiffre d'affaires à ne pas dépasser pour l'auto-entrepreneur en vente de voitures ?

L'activité d'achat-vente de voitures est une activité de vente de marchandise. Le seuil à ne pas dépasser est de 176 200 € de CA HT par an. Au-delà de 85 800 € de CA, il faudra facturer la TVA et faire des déclarations de TVA.

⚖ Quelles sont les obligations du revendeur automobile auto-entrepreneur ?

L'auto-entrepreneur qui vend des voitures d'occasion a de nombreuses obligations : s'inscrire au RCS et au registre des revendeurs d'objets mobiliers, remplir des déclarations d'achats et de cessions de véhicules d'occasion, souscrire à des assurances obligatoires, fournir tous les documents nécessaires à l'immatriculation du véhicule aux clients, respecter les règles d'affichage, etc.

Voilà, vous savez tout de l’activité d’auto-entrepreneur en achat-vente de véhicules d’occasion !

Si vous souhaitez bénéficier d’un accompagnement complet comprenant notamment un entretien conseil pour créer votre auto-entreprise en achat-vente de véhicules d’occasion, n’hésitez pas à faire appel à nos experts ! Nous vous proposons également un logiciel auto-entrepreneur qui vous permet d’automatiser toutes vos déclarations pour vous simplifier la vie et vous assurer d’être toujours en règle par rapport à la législation en vigueur : testez-le gratuitement pendant 1 mois !

Mon-AutoEntreprise.fr est le partenaire référent des auto-entrepreneurs. Nous simplifions votre quotidien de freelance en décryptant les infos et actualités du régime et en vous accompagnant à chaque étape de votre projet.