Devenir auto-entrepreneur en achat-revente de voitures d’occasion

par | 19, Mar 2020 | Fiches Métiers

Devenir auto-entrepreneur est aujourd’hui un concept à la mode. Nombreuses sont les personnes qui se jettent à l’eau et tentent l’expérience. Dans le secteur de l’automobile, le statut d’auto-entrepreneur offre un grand nombre de perspectives.

Du simple mécanicien de quartier au concessionnaire agréé, les possibilités ne manquent pas dans ce milieu. Alors est-il possible, de nos jours, de devenir auto-entrepreneur en achat/vente de voitures d’occasions ? Quelles sont les démarches à effectuer ? 

 

Nous allons expliciter tous les détails qui peuvent graviter autour de ce concept en définissant d’abord les limites du statut d’auto-entrepreneur. Puis dans un second temps nous verrons comment l’adapter à l’automobile et plus particulièrement au commerce de voitures d’occasions.

 GUIDE COMPLET SUR LE STATUT AUTO-ENTREPRENEUR (GRATUIT)

Avant d’aller plus loin, téléchargez gratuitement notre guide 2019 sur l’auto-entreprise au format PDF en répondant à notre questionnaire !

Nous y abordons : la validation de l’idée/du projet, les démarches de création, des conseils pour gérer efficacement son auto-entreprise, 7 stratégies pour trouver des clients, et bien d’autres informations importantes (assurance, protection sociale, retraite, etc.).

L’auto-entrepreneur en achat-vente de voitures d’occasion en bref

Voici le résumé des principales informations à retenir pour devenir auto-entrepreneur en achat revente de véhicules d’occasion :

Le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) compétent est : La Chambre de Métiers et de l’Artisanat (CMA)

Le code APE généralement attribué par l’INSEE est : 45.11Z – Commerce de voitures et véhicules automobiles légers

Le plafond de chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur en multiservice est de : 176 200 euros

La catégorie fiscale de l’homme toutes mains en micro-entreprise est : Prestations de Services Artisanales – Micro-BIC

La rémunération des auto-entrepreneurs en multiservice est de : varie en fonction des prestations

Les cotisations sociales de l’auto-entrepreneur homme toutes mains sont de : 12,8% du chiffre d’affaires

Auto-entrepreneur en achat-vente de voitures : tout ce qu’il faut savoir

Il est ici question de définir le concept d’auto-entrepreneur en achat/vente de véhicules d’occasion de façon détaillée. En quoi consiste cette activité en elle-même, quelles sont les connaissances ou qualités indispensables, pourquoi choisir ce statut et comment s’étendre sur ce secteur ?

En quoi consiste l’activité d’auto-entrepreneur en achat/vente de voitures d’occasion ?

Tout d’abord, il est important de savoir que la notion d’achat/vente de véhicules d’occasion englobe plusieurs sous catégories intermédiaires du domaine de l’automobile :

  • acheteur et vendeur de véhicules d’occasion ;
  • revendeur de véhicules en dépôt-vente ;
  • mandataire automobile ;
  • courtier automobile ;
  • entretien et réparation de véhicules (cas particulier).

Nous choisirons ici de nous intéresser au seul métier d’acheteur-revendeur de véhicules d’occasion

En général l’auto-entrepreneur se présente comme une alternative aux concessionnaires ou encore aux plateformes de vente de véhicules d’occasion. Or comme évoqué précédemment le métier d’auto-entrepreneur peut prendre plusieurs formes dans le domaine de l’automobile. Choisir d’opter pour de l’achat/revente de voitures d’occasions s’accompagne de nombreuses particularités. Le but premier d’un acheteur/revendeur de véhicules est d’acquérir des véhicules d’occasion au meilleur prix afin de les revendre plus cher pour générer une marge. Dans l’attente de la vente, les véhicules doivent être stockés dans un espace dédié et ouvert au grand public. Cependant ce concept n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît : en effet, celui qui décide de se lancer dans cette aventure se doit de se tenir informé des prix exacts du marché ainsi que des variations de celui-ci. Pour se faire, une étude de marché est évidemment à prévoir pour déceler toutes les spécificités de la zone géographique dans laquelle vous souhaitez vous implanter telles que les concurrents déjà en place, l’évolution de la demande, etc. 

N’hésitez pas à investir dans des locaux ainsi que dans du mobilier pour faciliter l’accueil des clients. Les frais de communication devront faire partie intégrante de votre stratégie (site internet, carte de visite…).

devenir-auto-entrepreneur-achat-vente-vehicule-occasion

Quelles sont les qualités requises pour devenir auto-entrepreneur en achat/vente de véhicules d’occasion ?

Aucun diplôme n’est requis pour exercer ce métier. Cependant, être auto-entrepreneur dans le domaine de l’achat-vente de véhicules d’occasions ne s’improvise pas. En premier lieu, la concurrence étant rude, il vous sera vital d’être en capacité de pouvoir vendre votre entreprise en vous démarquant suffisamment de vos concurrents, tant en terme de prix que de professionnalisme. Vous devez posséder toute la palette du bon vendeur : savoir conseiller le client, l’aider à faire les meilleurs choix, l’accompagner tout au long de la vente. Savoir négocier les meilleurs prix face aux concurrents doit figurer dans les qualités dont vous disposez pour ce projet. 

En outre, ce métier s’accompagne de plusieurs autres costumes à endosser. Vous serez par exemple amené à : 

  • valider les aspects techniques ;
  • réparer et changer certaines pièces des véhicules ;
  • évaluer avec précision les prix de vente ;
  • négocier avec les clients ;
  • optimiser la trésorerie.

Une bonne base de connaissances en mécanique est donc recommandée.

Micro-entreprise et automobile : un mariage réussi ?

Le métier d’entrepreneur étant très ouvert en termes de perspectives, il est possible, comme dans de nombreux domaines, de se lancer dans le domaine de l’automobile en tant que micro-entreprise. Cependant l’effervescence de ce marché est un obstacle considérable qu’il vous faudra franchir afin de maintenir à flot votre entreprise. Ce milieu étant par nature très dense, les opportunités ne manqueront pas. C’est aussi un marché en constante évolution, notamment du fait des contraintes environnementales. Votre capacité d’adaptation devra donc être sans limite.

La réglementation applicable à l’auto-entrepreneur en achat-vente de voitures d’occasion

Le secteur de l’achat/vente de véhicules d’occasion n’est pas vraiment réglementé. Pas de diplôme ou qualification nécessaires mais certaines compétences sont bien évidemment de mise. Ainsi une grande partie des personnes qui se sont lancées étaient issues d’une formation en commerce ou encore possédaient une première expérience en mécanique. Car la liste de vos missions en tant qu’auto-entrepreneur dans l’automobile est encore longue. Vous devez dans un premier temps vous inscrire en tant que micro entreprise

 

A noter que si vous souhaitez proposer un service de réparation et entretien automobile en plus de la vente, vous devez détenir un diplôme ou justifier d’une expérience de plus de 3 ans dans le secteur.

Devenez auto-entrepreneur en achat-revente de véhicules d'occasion aujourd'hui !

Confiez vos démarches de création d’auto-entrepreneur en achat-revente de véhicules d’occasion à nos experts : évitez les erreurs, ne ratez aucune aide et accélérer vos démarches !

Démarches et formalités pour devenir auto-entrepreneur dans l’automobile

Bien que la profession d’auto-entrepreneur en achat-vente de véhicules d’occasion ne soit pas réglementée, il vous faudra vous soumettre à quelques formalités avant de vous lancer dans votre activité.

Quelles formalités pour créer sa micro-entreprise ?

La création de votre micro-entreprise

Pour commencer, vous devez créer votre micro-entreprise, en déclarant votre activité auprès du Centre de Formalités des Entreprises (CFE) compétent, c’est-à-dire la Chambre de Commerce et d’Industrie.. Après avoir reçu votre numéro Siren, vous pourrez vous immatriculer auprès du Registre du Commerce et des Entreprises (RCS).

Les formalités spécifiques à l’activité d’auto-entrepreneur automobile

Vous serez également confronté à d’autres formalités liées à cette activité :

 

  • tenir un “registre de police” : aussi appelé “registre de brocante”, il devra être paraphé par le commissariat de police ou la mairie de votre secteur, permettant d’authentifier chaque vente ;
  • s’inscrire au registre des revendeurs d’objets mobiliers usagés ;
  • déclarer l’achat de véhicules d’occasion : ce document remplacera provisoirement le certificat d’immatriculation final et permettra la vente des véhicules sans avoir à vous soucier de la carte grise.

Y-a-t-il des assurances obligatoires pour les auto-entrepreneurs en achat-vente de véhicules d’occasion ?

Vous devrez vous acquitter d’une souscription à des assurances professionnelles obligatoires (telles que la Responsabilité Civile Professionnelle). Il convient également de rappeler que chaque voiture mise en vente doit être assurée. Aussi, si vous détenez un local, nous vous conseillons vivement de souscrire à une assurance multirisque.

DEVENEZ AUTO-ENTREPRENEUR EN ACHAT VENTE DE VÉHICULES D’OCCASION

Déjà +1000 auto-entrepreneurs en en achat-vente de véhicules d’occasion nous ont fait confiance pour leurs démarches de création, pourquoi pas vous ?!

Pour vous éviter les erreurs courantes, ne rater aucune aide et accélérer vos démarches de création, confiez-les à nos experts ! Nous vous accompagnons de A à Z dans la création de votre micro-entreprise en achat-vente de véhicules d’occasion, de la constitution du dossier d’immatriculation jusqu’à la réception rapide de votre numéro SIRET à domicile !

Les spécificités du secteur de l’automobile et comment s’y adapter ?

Le milieu de l’automobile comme bon nombre d’autres secteurs est en perpétuelle variation et à ce titre comporte quelques spécificités. Par exemple, il vous est possible de vous spécialiser sur certains types de véhicules (voitures de luxe, modèles anciens…). Cela facilitera votre démarcation par rapport à la concurrence, ce qui peut s’avérer judicieux lorsque l’on débute dans un secteur. Dans la même optique, vous pouvez proposer des services annexes complémentaires à votre activité première. 

 

Savoir utiliser les outils de communication les plus adaptés est tout aussi indispensable pour ce genre d’activité. L’image que vous renvoyez est très importante car le bouche-à-oreille est omniprésent dans ce segment et il peut être un bon moyen de légitimer votre activité. 

Comme les autres secteurs, l’automobile est également touchée par le passage au numérique, alors ne négligez pas les outils de communication digitaux. Voici quelques conseils :

 

  • mettez en avant vos compétences par le biais d’un site internet ;
  • soyez présents sur les réseaux sociaux ;
  • pensez aux publicités GoogleAdds ;
  • créez des annonces personnalisées sur des sites dédiés ;
  • présentez-vous au journal local.
devenir-auto-entrepreneur-revente-vehicule-occasion

Les différentes charges d’un auto-entrepreneur en achat-vente de voitures d’occasion

Les cotisations sociales de l’auto-entrepreneur automobile

Le taux de cotisations sociales de l’auto-entrepreneur en achat-vente de véhicules d’occasion correspond à 12,8% de son chiffre d’affaires.

Les autres taxes, charges et contributions dues par l’auto-entrepreneur en achat-vente de voitures d’occasion

L’auto-entrepreneur doit souscrire à de nombreuses assurances, afin de protéger son matériel et son activité. De plus, vous devrez payer une Contribution à la Formation Professionnelle (CPF).

La fiscalité de l’auto-entrepreneur automobile

Pour finir il est toujours bon de parler… d’imposition !

En quelques mots, l’auto-entrepreneur, en plus de ses charges, sera soumis à une imposition basée sur son chiffre d’affaires et non ses bénéfices, à l’instar de ses cotisations sociales.

En choisissant un versement libératoire, l’auto-entrepreneur paiera 1% de son chiffre d’affaires pour l’achat/vente de véhicules à titre d’impôt sur le revenu. Pour des prestations de service ce chiffre peut aller de 1,7% à 2,2%.

Sans cette option, le micro-entrepreneur bénéficiera d’un abattement avant de déclarer son chiffre d’affaire dans ses revenus.

L’imposition dépend de votre statut juridique : l’auto-entrepreneur sera pour sa part soumis au régime micro-fiscal. L’élaboration d’un business plan sera un bon allié dans le processus de choix du statut juridique et d’imposition.

FAQ : auto-entrepreneur en achat-vente de véhicules d’occasion

Peut-on devenir auto-entrepreneur en achat/vente de voitures d’occasion sans diplôme ni certification dans le domaine ?

La réponse est oui, le statut d’auto-entrepreneur vous donnant accès à beaucoup de secteur sans forcément posséder toutes les qualifications possibles. Cependant, une expérience dans la vente automobile ou encore en mécanique sera souhaitée. A noter que cela n’est plus possible si vous désirez inclure dans votre offre une activité de réparation ou entretien de véhicules. Le cas échéant, des qualifications seront requises.

Le milieu automobile est-il propice au développement d’une micro-entreprise ?

Là encore la réponse est oui. L’étendue du parc automobile vous permettra toujours de trouver votre place. Ceci étant dit, l’automobile est évidemment un milieu ultra concurrentiel qui varie beaucoup et qui tend à évoluer dans le futur : c’est pourquoi vous devez restez bien attentif et vous tenir informé très régulièrement des nouveautés du marché, tant en terme de véhicules que de réglementations.

Peut-on se lancer dans l’activité d’auto-entrepreneur en achat-vente de véhicules d’occasion sans assurance ?

Non, vous êtes dans l’obligation de souscrire à des assurances professionnelles, telles que la Responsabilité Civile Professionnelle. Il convient également de rappeler que chaque voiture mise en vente doit être assurée. Aussi, si vous détenez un local, nous vous conseillons vivement de souscrire à une assurance multirisque.

Voilà, vous savez tout de l’activité d’auto-entrepreneur en achat-vente de véhicules d’occasion !

Si vous souhaitez bénéficier d’un accompagnement complet comprenant notamment un entretien conseil pour créer votre auto-entreprise en achat-vente de véhicules d’occasion, n’hésitez pas à faire appel à nos experts ! Nous vous proposons également un logiciel auto-entrepreneur qui vous permet d’automatiser toutes vos déclarations pour vous simplifier la vie et vous assurer d’être toujours en règle par rapport à la législation en vigueur : testez-le gratuitement pendant 1 mois !

Les autres articles à lire absolument :

Auto-entrepreneur et coronavirus : les mesures du gouvernement

Pas de prélèvement Urssaf en mars L’Urssaf a tout d’abord suspendu les prélèvements qui devaient avoir lieu le 20 mars. A retenir qu’il faudra quand même payer les cotisations sociales dues. Son montant sera étalé sur les échéances à venir cette...

Devenir auto-entrepreneur sans diplôme

Depuis sa création en 2008, le régime auto-entrepreneur ne cesse de gagner en popularité. Cet engouement s’explique en partie par sa grande accessibilité : en effet, de nombreuses professions peuvent être exercées par un auto-entrepreneur. On peut...

Obtenir un extrait Kbis auto-entrepreneur gratuitement

Obtenir un extrait Kbis auto-entrepreneur gratuit n'était, jusqu'à très récemment, pas possible. Cependant, les greffiers ont répondu favorablement au gouvernement qui cherche à simplifier les formalités et démarches administratives pour les...

Déclarations de chiffre d’affaires Auto-Entrepreneur : Le guide

Comment faire sa déclaration de chiffre d’affaires auto-entrepreneur ? Quand faire mes déclarations de CA auto-entrepreneur ? Comment bien choisir entre des déclarations mensuelles ou trimestrielles ? Que faut-il déclarer exactement ? Combien de...

L’ACRE (anciennement ACCRE) pour l’Auto-Entrepreneur

Si vous êtes en train de vous renseigner sur le statut auto-entrepreneur et les différentes aides à la création d'entreprise, vous avez certainement déjà entendu parler de l’ACRE pour les auto-entrepreneurs (anciennement ACCRE). Mais qu’est-ce que...

Auto-Entrepreneur : ce qui change en 2020

En 2020, et comme chaque année, le statut auto-entrepreneur connaît des changements et des évolutions. Fidèle à nos habitudes, nous décryptons pour vous ce qui change et nous vous expliquons ces évolutions. Et en 2020, il y a pas mal de nouveautés...

Plafonds Auto-Entrepreneur 2020 : les seuils de chiffre d’affaires

Avant de créer votre micro-entreprise, vous devrez au préalable vous assurez que vous allez respecter les plafonds de chiffres d'affaires du statut auto-entrepreneur pour 2020. En effet, il existe des seuils de chiffres d'affaires à ne pas dépasser...

Auto-Entrepreneur : 6 avantages et inconvénients du statut

L’objectif du statut auto-entrepreneur a été de créer un régime simple favorisant la création d’entreprise. Ainsi, le statut présente de nombreux avantages tels que les démarches administratives simplifiées, une comptabilité allégée ou encore une...

Comptabilité des Auto-Entrepreneurs : Le Guide Complet

Y-a-t-il une comptabilité pour les auto-entrepreneurs ? Comment tenir sa comptabilité en micro-entreprise ? Dois-je faire appel à un expert-comptable pour la comptabilité de mon auto-entreprise ? Quelles sont les obligations comptables d’un...

Comment se faire financer une formation en tant qu’Auto-Entrepreneur ?

Ah bon, en tant qu'auto-entrepreneur je cotise pour la formation professionnelle ?! J'ai le droit de faire financer certaines formations que je souhaite suivre ?! Nous dirions même plus : vous devez suivre des formations, surtout que vous pouvez...