Devenir Auto-Entrepreneur Uber Eats, livreur, coursier à vélo : le guide

par | 15, Juil 2019 | Fiches Métiers

Vous êtes de plus en plus nombreux à vouloir devenir auto-entrepreneur livreur ou coursier à vélo. Et les plateformes ne manquent pas : Uber Eats, Deliveroo, Stuart, Nestor, Frichti, Foodora, You2You, Please… Certes, avec l’explosion de ces plateformes, cela crée de nouvelles opportunités pour les auto-entrepreneurs… Mais avant de pouvoir vous inscrire sur ces plateformes, vous allez devoir créer votre statut de micro-entrepreneur !

En plus de faire un peu de sport et de découvrir tous les recoins de votre ville, en devenant coursier à vélo vous pourrez également arrondir vos fins de mois en générant un revenu complémentaire, voir même en faire votre activité à part entière ! (Bon OK, à condition d’avoir un bon coup de pédale… 😉)

Et si vous n’êtes pas très sportif et que vous vous dégonflez de faire vos livraisons de repas à vélo, vous pourrez toujours, sous certaines conditions plus restrictives, devenir coursier sous le régime auto-entrepreneur en livrant avec un véhicule motorisé (par exemple en scooter, moto ou même en voiture) !

Mais avant de vous mettre en selle (décidément, je suis en forme aujourd’hui… 😅), vous vous posez certainement (et c’est tout à fait légitime) quelques questions : Comment devenir coursier à vélo auto-entrepreneur ? Quelles sont les démarches pour se déclarer livreur auto-entrepreneur ? Quelles sont les charges d’un coursier auto-entrepreneur ? Est-il possible de livrer les repas en scooter (ou tout autre véhicule motorisé) ?

Pas de panique, on vous explique en détails tout ce qu’il faut savoir pour devenir coursier auto-entrepreneur à travers ce guide complet !

 GUIDE COMPLET SUR LE STATUT AUTO-ENTREPRENEUR (GRATUIT)

Avant d’aller plus loin, téléchargez gratuitement notre guide 2019 sur l’auto-entreprise au format PDF en répondant à notre questionnaire !

Nous y abordons : la validation de l’idée/du projet, les démarches de création, des conseils pour gérer efficacement son auto-entreprise, 7 stratégies pour trouver des clients, et bien d’autres informations importantes (assurance, protection sociale, retraite, etc.).

Le livreur auto-entrepreneur en bref

Pour les plus fainéants d’entre-vous, voici un bref récap’ des infos principales à retenir pour devenir coursier à vélo en micro-entreprise :

Le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) compétent est : La Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI)

Le code APE généralement attribué par l’INSEE est : 53.20Z – Autres activités de poste et de courrier

Le plafond de chiffre d’affaires du coursier auto-entrepreneur est de : 70 000 €

La catégorie fiscale du livreur auto-entrepreneur est : Prestations de Services Commerciales – Micro-BIC

La rémunération des coursiers à vélo est de : 4€ à 9€ par course en moyenne

Les cotisations sociales de l’auto-entrepreneur en livraison sont de : 22% du chiffre d’affaires

auto-entrepreneur livreur : ce qu’il faut savoir sur l’activité

Avant d’aborder plus en détails les démarches pour devenir auto-entrepreneur livreur, il convient de faire un focus sur cette activité : en quoi consiste-t-elle ? Quelles sont les qualités requises pour devenir livreur auto-entrepreneur ? Pourquoi opter pour le statut de livreur auto-entrepreneur ? Quelle est la réglementation applicable ? Quelles sont les charges d’un coursier à vélo auto-entrepreneur ? Nous répondons à toutes ces questions ci-dessous ! 

En quoi consiste l’activité de coursier ou livreur auto-entrepreneur ?

En devenant livreur ou coursier, votre activité consistera principalement à livrer des repas à domicile en passant par l’intermédiaire d’une plateforme comme Uber Eats, Deliveroo, Stuart, Foodora, Nestor, Frichti pour ne citer que les principales et les plus populaires. Vous irez chercher le repas dans le restaurant auprès duquel le client aura commandé via la plateforme, puis vous enfourcherez votre vélo (ou votre véhicule motorisé) pour livrer le repas directement chez le client.

Vous pourrez également, de manière plus ponctuelle, être amené à faire de la livraison de petits colis. Il existe également des plateformes pour la livraison de colis sur lesquelles vous pourrez vous inscrire pour obtenir des missions (You2You, MyBoxMan, Birdiz, etc.).

Mais quoi qu’il arrive, que vous livrez des colis ou des repas à domicile, il faudra que vous vous connectiez à l’application afin de prendre les courses qui vous seront proposées. Il s’agit donc d’une activité “connectée” !

L’avantage d’exercer l’activité de coursier ou de livreur en micro-entreprise tient principalement à la flexibilité des horaires de travail, puisque vous déciderez quand vous souhaitez travailler en choisissant vos “shift”. C’est pour cette raison que l’activité de coursier à vélo est principalement exercée par des étudiants qui, au lieu de trouver un petit job d’appoint, préfèrent opter pour cette activité indépendante.

Concernant la rémunération, cette activité étant principalement exercée pour avoir un revenu d’appoint, elle reste relativement faible : aux environs de 300 € par mois. En moyenne, les courses sont rémunérées entre 4€ et 9€. Pour celles et ceux qui décideraient d’en faire leur activité principale et de l’exercer à temps plein, il est possible de générer un revenu avoisinant la centaine d’euro par soirée, ce qui ferait une rémunération mensuelle entre 2 000 et 3 000 €.

Quelles sont les qualités requises pour devenir coursier ou livreur en micro-entreprise ?

Cette activité nécessite d’être autonome, dégourdi, rigoureux et réactif. Vous devrez également respecter le code de la route et veiller à votre sécurité et à celle des autres usagers de la route, tout en roulant à une bonne allure et en cherchant le meilleur itinéraire pour livrer le plus rapidement possible les repas (ou colis) au domicile des clients !

Si vous décidez de livrer à vélo, il va de soi que vous devrez également avoir une bonne condition physique et ne pas craindre les intempéries, puisque vous devrez livrer vos clients sans les faire attendre, qu’il vente, qu’il pleuve ou qu’il neige !

Pourquoi opter pour le statut d’Auto-Entrepreneur pour devenir coursier ?

Bien qu’il soit possible d’opter pour une autre statut juridique, comme la SASU ou l’EURL, il s’avère que l’activité de coursier ou de livreur à vélo est particulièrement compatible avec le régime de la micro-entreprise. En effet, la flexibilité et la simplicité de ce statut sont particulièrement appréciées par les coursiers indépendants, d’autant que l’activité elle-même se prête assez bien aux spécificités du statut auto-entrepreneur. Mais pourquoi ?

Avantage n°1 : Des cotisations sociales limitées, avec une méthode de déclaration, de calcul et de paiement simplifiée

En premier lieu parce que vous ne paierez des cotisations sociales que si vous générez du chiffre d’affaires. Autrement dit, si vous souhaitez arrêter les livraisons pendant quelque temps pour prendre des vacances bien méritées, vous n’aurez aucune charge à payer !

Et si vous encaissez du chiffre d’affaires, vos cotisations sociales se déclarent, se calculent et se payent de manière assez simple via le portail officiel des auto-entrepreneurs.

Vous bénéficierez en plus de l’ACRE, une aide à la création qui est désormais accordée automatiquement à tous les créateurs d’entreprises. Cette aide est plus avantageuse pour les auto-entrepreneurs que pour les autres, puisqu’elle durera 3 ans (au lien d’un an pour les autres statuts). Elle vous permettra de bénéficier d’une exonération partielle de cotisations sociales pendant vos 3 premières années d’activité.

Avantage n°2 : Une comptabilité allégée

La 2ème raison tient au fait que les obligations comptables des auto-entrepreneurs sont allégées : vous n’aurez qu’à tenir un livre de recettes ! Pas de bilan, de liasse fiscale, de déclarations de TVA… Bref, une gestion relativement simple qui ne vous prendra que quelques minutes par jour !

Vous devrez également produire des factures et les conserver pendant 10 ans, en respectant un certain formalisme et en y indiquant toutes les mentions légales obligatoires des factures auto-entrepreneur.

Avantage n°3 : La possibilité de cumuler le statut de livreur auto-entrepreneur avec une autre activité

La 3ème raison, c’est que vous pourrez tout à fait cumuler votre statut de livreur auto-entrepreneur avec une autre activité : salarié, étudiant, etc. D’ailleurs, comme nous le disions plus haut, les étudiants choisissent de plus en plus d’exercer l’activité de livreur en auto-entreprise afin de pouvoir organiser plus facilement et plus librement leurs horaires de travail en fonction de leur planning et de leurs heures de cours !

Avantage n°4 : Les seuils de chiffre d’affaires ont été augmenté depuis le 1er janvier 2018

La 4ème raison qui fait que le statut d’auto-entrepreneur est particulièrement adapté à l’activité de coursier à vélo, c’est l’augmentation récente des plafonds de chiffre d’affaires du régime auto-entrepreneur. En effet, depuis le 1er janvier 2018, le seuil de CA est passé de 33 200 € à 70 000 € pour les activités de prestations de services, ce qui fait un CA mensuel de 5 833 € maximum ! Autant dire que cela suffit très largement pour une activité de livraison de repas à domicile et de petits colis.

Avantage n°5 : Payer moins d’impôts du fait des faibles charges liées à l’activité de coursier en auto-entreprise

Enfin, la dernière raison concerne les charges (autres que les cotisations sociales) et l’abattement forfaitaire qui est fait par l’administration fiscale pour calculer votre revenu imposable. Un livreur n’aura que très peu (voir même pas du tout) de charges pour exercer son activité, mis à part les commissions qui seront prélevées par les plateformes comme Uber Eats ou Deliveroo.

Par conséquent, une part de votre chiffre d’affaires ne sera pas soumis à l’impôt sur le revenu, et vous ferez ainsi des économies d’impôts non négligeables ! En effet, les impôts considèreront que votre revenu imposable sera égal à 50% de votre chiffre d’affaires (autrement dit, ils considèrent que vous avez 50% de charges pour exercer votre activité). Or, il est très peu probable que vous ayez 50% de charges pour exercer une activité de coursier à vélo ! Ainsi, pour 100 € facturés, les impôts ne retiendront que 50€ de revenus qui seront éventuellement soumis à l’impôt sur le revenu (si vous êtes imposable uniquement).

Bref, vous l’aurez compris, le statut d’auto-entrepreneur présente de nombreux avantages pour les coursiers ou livreurs, et ses inconvénients ne vous impacteront pas !

La réglementation de l’activité de coursier ou livreur auto-entrepreneur

Maintenant qu’on y voit plus clair sur l’activité de coursier indépendant, il est temps de voir plus en détails quelle est la réglementation applicable à cette activité exercée sous le régime de la micro-entreprise !

Qui peut devenir livreur auto-entrepreneur ?

Pour devenir livreur indépendant, vous n’aurez pas besoin de justifier d’une qualification professionnelle, et donc pas de diplôme ou de justificatif d’expérience à fournir lors de votre création.

En effet, il suffit simplement d’être majeur (il n’est pas possible d’exercer cette activité en étant mineur car il s’agit d’une activité commerciale) et de résider en France. Si vous êtes étranger (hors Union Européenne) résidant en France, il faudra que vous disposiez d’un titre de séjour vous autorisant l’exercice d’une activité indépendante en France (vous pouvez vous rapprocher de la préfecture pour en savoir plus sur les démarches à accomplir pour obtenir votre titre de séjour).

Vous pouvez tout à fait cumuler votre statut de livreur auto-entrepreneur avec une autre activité : salarié (ou fonctionnaire sous certaines conditions), étudiant, demandeur d’emploi indemnisé, etc.

Attention toutefois, si vous êtes étudiant, il y a quelques petites subtilités :

  • Si vous n’êtes pas ressortissant de l’Union Européenne ou de l’Espace Économique Européen : votre titre de séjour “étudiant” ne sera pas accepté et vous devrez demander à changer de statut auprès de la préfecture
  • Faites le point avec vos parents sur la situation de votre foyer fiscal afin de savoir s’il vaut mieux rester rattaché au foyer fiscal de vos parents ou faire une déclaration séparée pour éviter un changement de tranche d’imposition qui pourrait engendrer une augmentation importante de l’impôt

Si vous avez déjà une auto-entreprise sans avoir une activité de livreur, vous ne pourrez pas en ouvrir une seconde. Il suffira simplement d’ajouter une activité de livraison à votre statut micro-entrepreneur.

Devenez livreur auto-entrepreneur aujourd'hui !

Confiez vos démarches de création d’auto-entrepreneur livreur à nos experts : évitez les erreurs, ne ratez aucune aide et accélérer vos démarches !

Le cas particulier des livreurs qui utilisent un véhicule motorisé (livraison en scooter ou en voiture)

Il existe une grande différence entre les livreurs à vélo et livreurs utilisant un véhicule motorisé (ex : scooter, moto et voiture) pour effectuer les livraisons. Par nature votre activité est la même : vous livrez des repas à des clients qui ont commandé dans un restaurant. Il est possible que ce soit d’autres types de marchandises que vous allez livrer, suivant la plateforme que vous choisissez.

Encore une fois, notez que si vous souhaitez devenir auto-entrepreneur livreur à vélo, il n’y a pas de qualification ou de formation à suivre. Mais attention, si vous effectuez vos livraisons avec un véhicule motorisé (ex: scooter), vous devrez obligatoirement posséder une “attestation de capacité professionnelle de transport de marchandises” de moins de 3,5 tonnes.

Pour devenir titulaire de cette attestation, vous devrez suivre une formation d’une centaine d’heure qui coûte environ 1 000 €, cette dernière se concluant par un examen écrit. Vous devrez faire cette demande d’autorisation et d’inscription au Registre des Transporteurs auprès de la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) (ou à la Direction régionale et interdépartementale de l’équipement et de l’aménagement (DRIEA) si vous êtes en Ile-de-France). Pour en savoir plus sur les démarches à accomplir, rendez-vous sur le site des services publics.

ⓘ ATTENTION :

Toutes les plateformes ne vous demandent pas de prouver que vous êtes bien titulaire de cette attestation de capacité professionnelle. Cependant, ne prenez pas le risque de livrer en scooter (ou tout autres véhicule motorisé) sans celle-ci. En cas de contrôle ou d’accident vous risquez des poursuites.

Y-a-t-il des assurances obligatoires pour les coursiers ou livreurs auto-entrepreneurs ?

Si vous êtes livreur à vélo, vous exercez une activité où le risque d’accident est bien réel. Et ce risque est d’autant plus grand si vous exercer votre activité de livraison à l’aide d’un véhicule motorisé. Le premier réflexe est de porter un casque bien entendu. Mais il est également préconisé d’avoir une mutuelle santé et une assurance prévoyance santé pour prendre en charge vos frais d’hospitalisation et avoir un complément de revenus en cas d’arrêt de travail suite à un accident. Ces assurances sont facultatives, mais restent très importantes surtout au regard de l’activité de coursier !

Également, il est très vivement recommandé de souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro) pour vous couvrir en cas de dommages causés à un tiers (exemple : renverser un piéton). Dailleurs, si cette assurance reste facultative pour les auto-entrepreneurs qui livrent à vélo, elle sera obligatoire si vous décidez de faire vos livraisons en scooter, moto ou tout autre véhicule motorisé ! N’hésitez pas à demander à être rappelé gratuitement par notre partenaire pour faire le point sur votre situation et obtenir un devis personnalisé.

Enfin en tant que livreur, vous n’avez pas d’obligation à assurer votre vélo. Par contre, cela est évidemment obligatoire pour les livreurs en scooters ou tout autre véhicule motorisé. Quoi qu’il en soit, prenez bien le temps de vous renseigner sur les différentes assurances des auto-entrepreneurs !

ⓘ À NOTER :

Certaines compagnies d’assurances proposent des garanties spécifiquement adaptées aux coursiers (prise en charge en cas de blessure pendant votre temps de travail, remboursement en cas de vol du vélo, etc.).

De même, certaines plateformes comme Uber Eats ou Deliveroo vous proposent leurs propres assurances, mais attention, celles-ci ne vous couvrent que lorsque vous travaillez pour la plateforme en question ! C’est pour cette raison que nous vous recommandons de souscrire à une assurance indépendante comme celle de notre partenaire Simplis !

ASSUREZ VOTRE ACTIVITÉ DE LIVREUR

RC Pro, mutuelle santé, prévoyance… les assurances aux meilleurs prix !

Quelque soit votre besoin d’assurance, nous avons créé un partenariat avec Simplis, une assurance spécialiste des coursiers et livreurs à vélo ayant opté pour le statut auto-entrepreneur ! Profitez d’un entretien gratuit pour faire le point avec un expert de l’assurance et obtenir un devis personnalisé.

Restez indépendant pour éviter une requalification en contrat de travail et des sanctions pour salariat déguisé

Enfin dernier point, vous avez très certainement entendu parler des récentes condamnations de la plateforme Take Eat Easy (qui a été en liquidée en 2016), et des affaires en cours avec Deliveroo. En juin 2019, c’est ainsi que 38 livreurs ont été requalifiés en salariés, un nombre record jamais atteint jusqu’à ce jour !

En effet, si en théorie le statut de livreur auto-entrepreneur évoque l’indépendance et la liberté dans l’organisation du temps de travail et la manière de travailler, sans pouvoir être “sanctionné” par un patron, dans la pratique cela pourra être très différent avec ces plateformes.

Ainsi, pour éviter que votre contrat de prestataire de services puisse être requalifié en contrat de travail (ce qui entrainerait par conséquent des sanctions pour salariat déguisé), vous devez obligatoirement vous assurer de rester maître de votre agenda et de ne pas vous retrouver dans une situation de “subordination” (par exemple : horaires imposés, tenue de travail imposée et fournie par la plateforme, pouvoir de contrôle et de sanction de la plateforme, etc.).

Au regard des récentes condamnations en France et ailleurs en Europe, on peut légitimement se demander si le business model de ces plateformes ne serait pas menacé… Affaire à suivre !

Quelles sont les charges d’un coursier à vélo auto-entrepreneur ?

En exerçant l’activité de livreur sous le statut d’auto-entrepreneur, vous aurez diverses charges à payer : les cotisations sociales, l’impôt sur le revenu, les différentes taxes applicables, les commissions des plateformes etc. Attention, veillez à limiter au maximum les charges non obligatoires, c’est-à-dire toutes celles qui peuvent être liées à l’exercice de l’activité (achat d’un vélo, d’un casque, d’un kit de réparation, etc.) puisque vous ne pourrez pas les déduire de votre chiffre d’affaires et vous paierez par conséquent des cotisations et taxes obligatoires dessus !

Faisons un bref rappel des charges que devra payer le coursier auto-entrepreneur.

Les cotisations sociales du livreur auto-entrepreneur

En tant qu’auto-entrepreneur livreur, vous devrez vous acquitter chaque mois ou chaque trimestre de cotisations sociales. Celles-ci servent à financer la Sécurité Sociale des Indépendants à laquelle vous serez affilié en qualité de Travailleur Non Salarié au régime du micro-social simplifié.

Concrètement, vous devrez déclarer votre chiffre d’affaires encaissé, chaque mois ou trimestre, sur le site de l’URSSAF. Vos cotisations seront calculées automatiquement et vous devrez les régler par carte bancaire ou via un prélèvement à l’échéance.

L’activité de livreur en micro-entreprise est une activité de prestation de services commerciale. Le taux de cotisations sociales sera de 22% de votre chiffre d’affaires en 2019.

Toutefois, depuis le 1er janvier 2019, tous les nouveaux créateurs d’entreprises peuvent bénéficier de l’ACRE (anciennement ACCRE), une aide qui vous permet de réduire les taux de cotisations sociales pendant les 3 premières années. Voici les taux qui seront donc appliqués à votre CA pendant les 3 premières années :

  • 1ère année : 5,5% du CA
  • 2ème année : 11% du CA
  • 3ème année : 16,5% du CA
  • 4ème année : le taux classique s’applique soit 22%

Pour aller plus loin et en savoir davantage à ce sujet, lisez notre article complet sur les cotisations sociales et les déclarations de chiffre d’affaires des auto-entrepreneurs.

La Contribution à la Formation Professionnelle des livreurs auto-entrepreneurs

Aux cotisations sociales s’ajoutent également d’autres cotisations, contributions et taxes, dont fait partie notamment la Contribution à la Formation Professionnelle (CFP). Pour les livreurs auto-entrepreneurs, qui exercent une activité de prestation de services commerciales, le taux de Contribution à la Formation Professionnelle sera de 0,2% du chiffre d’affaires.

Cette contribution permet de financer la prise en charge d’éventuelles formations que vous souhaiteriez suivre. Pour demander la prise en charge de vos formations, vous devrez vous adresser à l’Agefice. Pour en savoir plus sur la prise en charge des formations, rendez-vous sur le site des Services Publics.

La Taxe pour Frais de Chambre Consulaire applicable aux coursiers à vélo auto-entrepreneurs

Vous devrez également vous acquitter, à partir de la 2ème année d’activité (vous serez exonéré de cette taxe en 1ère année), de la Taxe pour Frais de Chambre Consulaire (TFC). Cette taxe sert à financer les Chambres Consulaires qui gèrent les Centres de Formalités des Entreprises (CFE), administration à laquelle vous vous adresserez pour réaliser toutes les formalités de création de votre auto-entreprise de livraison.

Le taux de TFC applicable aux coursiers en micro-entreprise est de 0,044% du CA. Cette taxe est donc relativement faible !

La Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) pour les auto-entrepreneurs livreurs

Cette cotisation dépend de plusieurs critères, notamment un taux voté par la commune et le chiffre d’affaires réalisé. Il est donc compliqué de dire précisément quel sera le montant de CFE que vous devrez payer en tant que livreur auto-entrepreneur.

Vous serez d’office exonéré de cette cotisation pour la 1ère année d’activité. À partir de la 2ème année, cette cotisation variera entre 200 € et 3 600 € pour les auto-entrepreneurs. Sachez que si vous réalisez moins de 5 000 € de CA par an, vous pourrez demander à être exonéré de cette cotisation (c’est l’une des nouveautés du régime auto-entrepreneur pour l’année 2019). Nous vous expliquons plus en détails le fonctionnement de la CFE auto-entrepreneur dans notre article complet sur le sujet.

L’Impôt sur le Revenu des coursiers en micro-entreprise

Concernant l’impôt sur le revenu, 2 possibilités s’offrent à vous : le régime classique du Prélèvement à la Source ou l’option pour le Versement Fiscal Libératoire.

Si vous êtes étudiant et si vous êtes encore rattaché au foyer fiscal de vos parents, il est important de vérifier que vos revenus de livreur auto-entrepreneur ne vont pas faire basculer le foyer fiscal dans la tranche supérieure d’imposition, ce qui pourrait avoir pour conséquence d’augmenter fortement le montant d’impôt à payer par votre foyer fiscal ! Il se peut qu’il soit dans ce cas préférable de faire une déclaration d’impôt séparée de celle de vos parents.

Si vous êtes imposable, il y a de fortes chances pour que l’option pour le Versement Libératoire soit plus avantageuse fiscalement, mais il convient tout de même de vous en assurer avant d’opter pour celle-ci. En effet, si vous optez pour le versement libératoire mais que vous n’êtes pas imposable, vous paierez de l’impôt sur le revenu en même temps que vos cotisations sociales, et cet impôt ne sera pas remboursé ! Attention donc de ne pas faire un mauvais choix…

Le régime classique d’imposition : le Prélèvement À la Source (PAS)

Si vous êtes au régime classique du prélèvement à la source (applicable par défaut aux auto-entrepreneurs qui n’optent pas pour le versement libératoire), un acompte sera calculé par les services des impôts que vous devrez payer chaque mois ou trimestre en fonction de votre chiffre d’affaires de l’année précédente (ou d’une estimation que vous ferez auprès du service des impôts). Il est donc impossible pour nous de vous donner un taux ou un montant approximatif car cela dépend de plusieurs critères propres à chaque livreur !

L’option pour le Versement Fiscal Libératoire (VFL)

Si vous optez pour le Versement Libératoire de l’impôt sur le revenu, un taux de 1,7% sera appliqué sur votre CA, lors de vos déclarations mensuelles ou trimestrielles de chiffre d’affaires auto-entrepreneur.

Les autres charges et frais des livreurs à vélo auto-entrepreneurs

Il s’agit là des charges et frais qui ne vous sont pas imposés par la loi, mais que vous aurez tout de même afin de pouvoir exercer l’activité. Nous vous rappelons qu’il vous sera impossible de déduire ces charges (comme celles imposées par la loi d’ailleurs que nous venons de vous énumérer ci-dessus) et que par conséquent vous devez les limiter au maximum pour vous assurer d’être le plus rentable possible !

Parmi ces charges, la plus importante sera la commission que prélèvera la plateforme sur votre chiffre d’affaires. Selon les plateformes, ces commissions peuvent varier entre 15% et 30% du chiffre d’affaires.

ⓘ ATTENTION :

Les commissions étant prélevées à la source par les plateformes, vous devrez penser à les réintégrer dans votre chiffre d’affaires lors de vos déclarations de chiffre d’affaires, puisqu’elles ne sont absolument pas déductibles !

Vous pourrez également avoir d’autres charges liées à votre activité : l’achat d’un vélo, d’un smartphone, des équipements de protection, d’un antivol, l’entretien du vélo ou de votre véhicule, l’essence si vous livrez en véhicule motorisé, etc.

Les démarches pour Devenir Auto-entrepreneur livreur

Vous êtes réactif, autonome, et vous avez un bon sens de l’orientation ? Alors vous avez le profil idéal pour devenir livreur en micro-entreprise. Plus qu’à démarrer vos démarches de création et choisir votre moyen de locomotion pour livrer et vous pourrez arpenter les rues de votre ville pour livrer des repas, ou même de petits colis, au domicile des clients.

Les formalités de création de votre statut de livreur auto-entrepreneur

Pour devenir coursier auto-entrepreneur, vous devrez effectuer votre inscription en qualité d’auto-entrepreneur auprès du Centre de Formalités des Entreprises (CFE) afin d’obtenir vos numéros SIREN et SIRET et votre extrait Kbis d’auto-entrepreneur livreur. C’est une étape indispensable afin de pouvoir ensuite vous inscrire sur les plateformes et enfourchez votre vélo (ou tout autre véhicule motorisé) pour commencer vos livraisons !

Le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) compétent pour les livreurs et coursiers auto-entrepreneurs

Quelque que soit le mode de livraison ou les marchandises que vous livrerez, l’activité de coursier ou de livreur est une activité de prestation de services commerciale. Comme pour toutes les activités commerciales, vous devrez donc vous rapprocher du CFE de la Chambre de Commerce et d’Industrie de votre département, seul compétent pour traiter votre dossier d’immatriculation auto-entrepreneur livreur.

Le CFE transmettra aux différentes administrations les informations concernant votre création d’auto-entreprise (INSEE, URSSAF, Greffe du tribunal de commerce, service des impôts, etc.). En tant que commerçant, vous serez inscrit au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS), tenu par le Greffe du Tribunal de Commerce dont dépend votre ville. Vous recevrez donc un extrait K, équivalent de l’extrait Kbis pour les auto-entrepreneurs.

Obtenir son Kbis auto-entrepreneur livreur en ligne gratuitement

Vous avez la possibilité d’effectuer seul, gratuitement et en ligne vos démarches de création auto-entrepreneur pour l’activité de coursier ou de livreur. Vous devrez pour cela vous rendre sur le site officiel Guichet-Entreprises.fr.

Vous devrez alors remplir le cerfa P0, le formulaire de déclaration de création d’une micro-entreprise. Ensuite, vous devrez scanner et télécharger les documents demandés nécessaires pour le traitement de votre dossier (pièce d’identité, déclaration de non-condamnation, justificatif de domicile, etc.).

Attention, vous devrez remplir correctement ce formulaire pour vous assurer de bien être déclaré en tant qu’auto-entrepreneur, en détaillant précisément l’activité et le mode de livraison que vous allez choisir (vélo, scooter, voiture, etc.).

Obtenir son Kbis coursier à vélo auto-entrepreneur en envoyant un dossier papier par courrier

Vous pouvez également constituer votre dossier de création auto-entrepreneur livreur par papier. Il faudra dans ce cas télécharger et imprimer le formulaire P0 et l’envoyer, accompagné de l’ensemble des pièces justificatives nécessaires, au Centre de Formalités des Entreprises dont vous dépendez, à savoir la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) de votre département.

Obtenir son Kbis livreur auto-entrepreneur en vous rendant physiquement au CFE

Une autre solution existe si vous préférez vous déplacer pour avoir quelqu’un en face pour cette étape importante. Vous pouvez en effet vous rendre directement au CFE compétent de votre département afin de faire vos formalités de création. Dans ce cas, rendez-vous au CFE le plus proche de chez vous muni de l’ensemble des pièces justificatives nécessaires pour l’inscription de votre micro-entreprise de coursier.

Attention, sachez que dans ce cas vous devrez payer des frais d’accompagnement au CFE !

Obtenir son Kbis auto-entrepreneur livreur à vélo en ligne rapidement et en évitant les erreurs

Enfin, la dernière solution qui s’offre à vous est de faire appel à un expert en création d’entreprise, comme nous, qui se chargera d’effectuer pour vous toutes les formalités administratives nécessaires à l’obtention de vos numéros SIREN et SIRET et de votre extrait Kbis auto-entrepreneur.

Il s’agit dans ce cas d’une entreprise privée que vous mandatez afin d’effectuer les démarches à votre place. Opter pour ce type d’accompagnement payant vous assurera de démarrer plus rapidement votre activité, mais surtout vous permettra d’éviter les pièges et les erreurs grâce à des conseils d’experts !

Au final, payer un accompagnement vous fera économiser de l’argent, du temps et de l’énergie en optimisant votre création d’auto-entreprise. En effet, vous aurez la garantie d’avoir choisi les meilleures options en fonction de votre situation personnelle, vous n’aurez pas à traiter directement avec les administrations et vous n’aurez pas à vous déplacer et à faire des aller-retours inutiles. Et oui, la qualité a un prix, mais vous ne regretterez pas de déléguer ces formalités à une personne ou à une entreprise dont c’est le métier !

Nous proposons plusieurs formules pour vous aider dans vos démarches de création, de 39 à 99 €, afin d’accélérer vos démarches, de vous éviter les erreurs et de vous garantir de faire les meilleurs choix ! Alors n’hésitez pas, faites appel à nous pour vous simplifier la vie !

DEVENEZ LIVREUR AUTO-ENTREPRENEUR

Déjà +1000 livreurs auto-entrepreneurs nous ont fait confiance pour leurs démarches de création, pourquoi pas vous ?!

Pour vous éviter les erreurs courantes, ne rater aucune aide et accélérer vos démarches de création, confiez-les à nos experts ! Nous vous accompagnons de A à Z dans la création de votre micro-entreprise de livraison, de la constitution du dossier d’immatriculation jusqu’à la réception rapide de votre numéro SIRET à domicile !

Comment bien démarrer votre activité de coursier à vélo auto-entrepreneur ?

Avant de vous lancer dans les démarches de création de votre auto-entreprise de livraison, prenez tout d’abord le temps de vous renseigner sur les différentes plateformes. Chacune propose des services et des prestations différentes, et les conditions de rémunération ne sont pas les mêmes. Prenez également soin de vous équiper correctement pour exercer votre activité dans de bonnes conditions et en limitant les dangers !

Ensuite, une fois les démarches de création de votre statut de livreur auto-entrepreneur effectuées, vous n’aurez plus qu’à vous inscrire sur la ou les plateformes avec lesquelles vous souhaitez travailler !

Bien s’équiper pour livrer en toute sérénité

L’équipement commence avant tout par un smartphone récent (et qui tient la charge !), afin de pouvoir vous connecter aux différentes applications de ces plateformes de livraison à domicile, et ce quelque soit le mode de transport que vous aurez choisi pour effectuer vos livraisons.

Pour celles et ceux qui livreront en véhicule motorisé, l’équipement sera limité, il leur suffira de s’assurer que leur véhicule est en bon état. En revanche, si vous livrez en vélo, il conviendra alors de vous équiper davantage :

  • Un vélo (ça va de soi) adapté à l’environnement urbain, équipé d’un porte-bagage et d’éclairages suffisants pour arpenter les rues de votre ville à la tombée de la nuit ;
  • Un casque pour éviter les blessures ;
  • Un antivol solide et résistant ;
  • Un kit de réparation anti-crevaison ;
  • Et un support pour fixer votre smartphone à votre poignet ou au guidon de votre vélo.

Certaines plateformes proposent un équipement spécifique (uniforme, sac à dos aux couleurs de la marque, etc.) qu’il faudra acheter, que les plateformes vous prêtent ou encore déposer une caution en guise de garantie.

Se renseigner et s’inscrire sur les différentes plateformes

Avant de vous inscrire sur les plateformes, prenez le temps de bien vous renseigner sur les différences entre chacune d’elles. En effet, les conditions pour s’inscrire sur les plateformes diffèrent, de même que les prestations et services qu’elles vous proposent. Enfin, les conditions de rémunérations ne sont pas les mêmes, chaque plateforme ayant son propre mode de fonctionnement, et toutes ne seront pas présentent dans votre ville.

Vous devrez donc prêter une attention particulière aux spécificités de chacune concernant :

  • Les horaires de travail et la gestion des plannings ;
  • Les conditions de rémunération et la périodicité des paiements ;
  • Le matériel fourni par la plateforme : achat, prêt gratuit ou sous réserve de verser une caution ;
  • Les villes dans lesquelles la plateforme est présente ;
  • Les assurances et services complémentaires proposés ;
  • Et enfin les bonus et les primes.

Sachez qu’en tant que livreur indépendant, vous pouvez tout à fait vous inscrire sur plusieurs plateformes concurrentes. C’est d’ailleurs même recommandé afin de multiplier vos courses et ainsi augmenter votre chiffre d’affaires. Vous pourrez également sélectionner les horaires et “shifts” les mieux payés, ou les plateformes avec lesquelles vous êtes le mieux rémunéré selon vos disponibilités !

Nous vous conseillons de jeter un oeil au comparatif des plateformes réalisé par Les Coursiers Français pour avoir une idée plus précise des différences entre ces plateformes, mais aussi d’aller regarder directement sur leurs sites respectifs :

Voici un tableau comparatif des rémunérations pour vous aider à y voir plus clair et à choisir les plateformes avec lesquelles vous souhaitez travailler :

Voilà, vous savez tout de l’activité de livreur auto-entrepreneur !

Si vous souhaitez bénéficier d’un accompagnement complet comprenant notamment un entretien conseil pour créer votre auto-entreprise de livreur, n’hésitez pas à faire appel à nos experts ! Nous vous proposons également un logiciel auto-entrepreneur qui vous permet d’automatiser toutes vos déclarations pour vous simplifier la vie et vous assurer d’être toujours en règle par rapport à la législation en vigueur : testez-le gratuitement pendant 1 mois !

Les autres articles à lire absolument :

Plafonds Auto-Entrepreneur 2019 : les seuils de chiffre d’affaires

Avant de créer votre micro-entreprise, vous devrez au préalable vous assurez que vous allez respecter les plafonds de chiffres d'affaires du statut auto-entrepreneur. En effet, il existe des seuils de chiffres d'affaires à ne pas dépasser pour...

Facture Auto-Entrepreneur : Guide complet, modèles et exemples

Vous venez de créer votre auto-entreprise et vous devez maintenant créer vos premières factures auto-entrepreneur. Vous devez à juste titre vous poser pas mal de questions : Comment faire une facture auto-entrepreneur ? Est-il obligatoire...

Auto-Entrepreneur : comment choisir ses nouveaux locaux et s’y installer ?

Vous êtes auto-entrepreneur et vous déménagez ? Vous souhaitez vous installer dans des nouveaux locaux ? Vous souhaitez déclarer un changement d'adresse auto-entrepreneur ? Cet article devrait vous intéresser ! En tant qu’auto-entrepreneur, il...

La déclaration d’impôt sur le revenu auto-entrepreneur 2019

Chaque année, la déclaration d'impôt sur les revenus est un vrai casse-tête chinois pour bon nombre d’auto-entrepreneurs : Que faut-il déclarer ? Combien d’impôt vais-je payer ? Comment faire sa déclaration d'impôt auto-entrepreneur ? Quelles...

Le versement libératoire auto-entrepreneur : tout savoir

Au moment de remplir votre déclaration de création auto-entrepreneur, vous serez forcément confrontés à cette question : Qu'est-ce que le versement libératoire de l'impôt pour les auto-entrepreneurs ? Et bien sûr, avec elle d'autres questions...

Rédiger ses CGU et CGV auto-entrepreneur : mode d’emploi

Ah ces fameuses conditions générales de vente (CGV) et les condition générales d'utilisation (CGU)... Un vrai casse-tête pour les auto-entrepreneurs ! Si vous vous lancez en tant qu’auto-entrepreneur ou que vous prévoyez de le devenir...

Auto-Entrepreneur : un outil pour optimiser la gestion de votre planning

Gérer les appels de vos clients, trouver un créneau horaire qui coïncide entre votre planning et celui de vos clients, prendre le rendez-vous, appeler vos clients pour leur rappeler leur rendez-vous, gérer les clients qui oublient les...

Prévoyance santé Auto-Entrepreneur : ce qu’il faut savoir !

Se lancer en tant qu’auto-entrepreneur, c’est très souvent s’ouvrir des portes vers un métier qui nous passionne. Si cette activité est votre activité principale, vous serez affilié à la Sécurité Sociale des Indépendants. Ce changement de...

Assurances Auto-Entrepreneur : Le Guide Complet

Nous savons que la question de l'assurance professionnelle pour les auto-entrepreneurs et une question cruciale et que vous êtes nombreux à vous la poser. Nous savons également qu'un auto-entrepreneur qui assure, c'est un auto-entrepreneur bien...

Les déclarations de chiffre d’affaires Auto-Entrepreneur

Comment faire sa déclaration de chiffre d’affaires auto-entrepreneur ? Quand faire mes déclarations auto-entrepreneur ? Comment bien choisir entre des déclarations mensuelles ou trimestrielles ? Que faut-il déclarer exactement ? Combien de...